Rugby à sept – Séries mondiales

Le Canada passe en quarts de finale

PaquinKaren_action
Photo Rugby Canada 
Karen Paquin

Montréal, 11 mai 2019 (Sportcom) – Les Québécoises Bianca Farella et Karen Paquin ont aidé la formation canadienne de rugby à sept à atteindre les quarts de finale, samedi, aux Séries mondiales de Langford, en Colombie-Britannique.

Les joueuses canadiennes ont conclu cette première journée du tournoi avec une fiche de deux victoires et une défaite. Après avoir facilement disposé du Brésil 38-7, elles ont vaincu l’Irlande 22-5 pour signer une dixième victoire de suite. Il s’agit de la plus longue série victorieuse de l’histoire du Canada aux Séries mondiales de rugby à sept.

Karen Paquin a marqué le dernier essai de la rencontre face aux Brésiliennes, puis a poursuivi sur sa lancée en atteignant la zone des buts à deux occasions, contre l’Irlande. Celle qui revient d’une blessure l’ayant tenue à l’écart du jeu pendant plus d’un an a maintenant repris son rythme en compétition. « Je me sens moi-même sur le terrain et la chimie avec les filles est très bonne », a confié l’athlète de Québec.

Le Canada a terminé sa journée en affrontant l’Australie et a ouvert la marque dans cette rencontre. Les Australiennes ont répliqué et ont pris les devants avant la demie. Au début de la deuxième demie, la Montréalaise Bianca Farella a ramené tout le monde à égalité en marquant son premier essai de la fin de semaine pour faire 14-14. Leurs adversaires n’avaient toutefois pas dit leurs derniers mots et ont creusé l’écart par la suite, pour finalement l’emporter 29-14.

« La partie a été serrée jusqu’à la fin. Nous avons eu de belles séquences, mais nous avons eu de la difficulté à terminer nos actions », a indiqué Paquin.

« Malheureusement, les Australiennes ont profité de nos erreurs. Je suis contente de ma performance aujourd'hui, mais il y a toujours quelque chose à améliorer. Jouer devant nos familles et amis est un sentiment très spécial. Nous avons l'impression que les fans sont sur le terrain avec nous », a dit Farella.

L’avantage du terrain

Les Canadiennes joueront contre les Américaines en quarts de finale, dimanche. « Nous nous attendons à un affrontement très physique, mais qui est définitivement à notre portée », a souligné Paquin.

L’équipe canadienne pourrait aussi se qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020, elle qui occupe présentement le deuxième rang du classement des Séries mondiales avec 66 points. Ce sont les quatre premières formations à la toute fin du calendrier qui auront droit à un billet pour les Jeux.

Karen Paquin voit comme un avantage de pouvoir jouer en sol canadien pour cette occasion. « Ça ajoute de l’énergie! L’objectif reste tout de même de bien performer et d’être constante. Nous ne nous laissons pas distraire par les qualifications et nous devons garder le focus sur le prochain match. »

La troupe canadienne tentera de remporter une deuxième médaille d’or de suite aux Séries mondiales, elle qui avait triomphé à Kitakyushu, au Japon, en avril dernier.