Rugby à sept – Séries mondiales

Les Canadiennes terminent cinquièmes devant leurs partisans

FarellaBianca_2018
 


Montréal, 12 mai 2019 (Sportcom) – L’équipe canadienne de rugby à sept devra patienter avant de se qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020. Elle a terminé cinquième aux Séries mondiales de Langford, dimanche, en Colombie-Britannique.

Les Américaines ont joué les trouble-fêtes en ayant le dessus sur les joueuses canadiennes 12-7 en quarts de finale, écartant ainsi les chances du Canada de monter sur le podium.

« Le match a été très physique contre les États-Unis, a affirmé la Québécoise Karen Paquin. Malgré notre bonne défensive, nous avons été incapables de concrétiser sur les revirements provoqués. »

Karen Paquin, Bianca Farella et leurs coéquipières ont ensuite écrasé l’Espagne 31-0. Farella a ouvert la marque tôt dans la rencontre et le Canada n’a plus regardé derrière par la suite.

Terminer en force

En fin de journée, la formation canadienne a affronté l’Angleterre pour la cinquième position et les douze points en jeu pour le classement général du circuit.

Tout comme elle l’avait fait contre les Espagnoles, Bianca Farella a été la première à s’inscrire au pointage. Avant la mi-temps, Karen Paquin a stoppé une adversaire à la porte des buts et sa coéquipière Charity Williams a remonté tout le terrain pour creuser l’écart. Le Canada a complètement dominé la première demie et s’est forgé une avance de 24-0.

« Nous avons livré deux grosses performances pour terminer le tournoi, ce qui est très bon pour notre confiance », a ajouté Karen Paquin, qui a récolté trois essais durant la fin de semaine.

Les Canadiennes l’ont finalement emporté 31-7 et Farella a terminé la partie avec deux essais. Elle est ainsi passée au deuxième rang de l’histoire des Séries mondiales de rugby à sept pour le nombre d’essais réussis avec un total de 129. Cette dernière a bien apprécié jouer devant les partisans canadiens, à Langford. « Jouer devant nos familles et nos amis est un sentiment très spécial. Nous avions l'impression que les fans étaient sur le terrain avec nous. »

« En bonne position »

Les représentantes du Canada devront donc attendre à la dernière compétition des Séries mondiales pour savoir si elles se qualifieront directement pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020. Les quatre premières formations au classement général auront droit à ce laissez-passer. Après cette fin de semaine et cette cinquième place en Colombie-Britannique, le Canada est passé du deuxième au troisième échelon avec 78 points.

« Notre attaque peut s’améliorer sur les revirements. Elle doit être plus tranchante et plus sereine dans les situations où la défensive adverse est très agressive », a confié Paquin. Le dernier tournoi des Séries mondiales aura lieu les 15 et 16 juin, à Barritz, en France.