Cyclisme sur route – Tour de Californie (World Tour)

Hugo Houle retrouve la montagne

HouleHugo_2018Montagne
Clémence Ducrot 
Hugo Houle

Montréal, 13 mai 2019 (Sportcom) – Pour une première fois depuis longtemps, le cycliste Hugo Houle s’est mesuré à la montagne. Lundi, à la deuxième étape du Tour de Californie, le coureur de la formation Astana a fait partie d’une échappée avant d’être rattrapé par les crampes et par le peloton pour ainsi finir en 35e place (+1 minute 35 secondes).

Le Danois et deuxième du Tour des Flandres, Kasper Asgreen (Deceuninck-Quick Step), a été le plus rapide du jour au terme de l’étape de 195 kilomètres présentée entre Rancho Cordova et South Lake Tahoe. Deuxième de l’étape, l’Américain Tejay Van Garderen (EF Education First) enfile le maillot jaune de meneur qui était sur les épaules du Slovaque Peter Sagan (Bora-hansgrohe) en début d’étape.

Houle a fait partie d’un groupe d’une quinzaine de coureurs qui a été repris à un peu moins d’une trentaine de kilomètres de la ligne d’arrivée.

« J’ai eu des crampes à cause de la chaleur et des montées. J’ai atteint ma limite et je me suis accroché pour ensuite lâcher prise dans la montée finale. J’ai encore besoin d’un peu d’adaptation à la chaleur », a-t-il noté.

« Ça montait pratiquement tout la journée. J’ai fait pas mal de plat dans les derniers mois, alors ça faisait changement. Je me suis bien débrouillé dans les circonstances et nous avons été bien représentés aux avant-postes pendant toute la journée. »

Meilleur Astana du jour, Jonas Gregaard (+27 secondes), finit tout juste devant l’Albertain Rob Britton (Rally UHC, +27 secondes), meilleur Canadien lundi, avec une septième place.

Le Québécois est 35e au classement général à 1 minute 41 secondes de la tête, tandis que son coéquipier Gregaard (+33 secondes) est septième.

L’étape de mardi, longue de 207 kilomètres, présentera un relief qui comptera cinq ascensions, dont une hors catégorie.

« Ça va fatiguer les organismes » a prédit le cycliste de Sainte-Perpétue.

Guillaume Boivin de retour en selle au Giro

Impliqué dans une chute à l’étape de dimanche, Guillaume Boivin (Israel Cycling Academy) a surmonté la douleur et s’est présenté au départ de la troisième étape du Tour d’Italie, lundi, à Vinci. Le Montréalais a épaulé son coéquipier Davide Cimolai qui a fini au septième rang de la course initialement remportée par Elia Viviani (Deceuninck – Quick Step)

Le champion italien a finalement été déclassé pour changement de ligne dans son sprint au profit du Colombien Fernando Gavaria (UAE-Team Emirates).

Après 220 kilomètres de course, Boivin a rallié l’arrivée située à Orbetello au 74e rang, à 13 secondes du vainqueur.