Para-athlétisme – Grand Prix

Brent Lakatos établit un record du monde au 400 m

LakatosBrent20169
Photo Angela Burger/Comité paralympique canadien 
Brent Lakatos

Montréal, 26 mai 2019 (Sportcom) – Le Québécois Brent Lakatos a à nouveau démontré qu’il était l’homme à battre à l’international dans la classe T53. Il a terminé premier du 400 m en réalisant un record du monde de 47,34 s dimanche au Grand Prix de para-athlétisme de Nottwil, en Suisse.

« C’est un record du monde que je visais depuis plusieurs années. Il était détenu par un Coréen depuis 2010. Je suis vraiment content! »

Le Dorvalois a été plus rapide que le Thaïlandais Pongsakorn Paeyo (48,36 s) et le Chinois Yang Shaoqiao (50,09 s), respectivement deuxième et troisième.

« Quand j’ai commencé l’échauffement, le vent était du mauvais côté, mais ç’a changé et les conditions étaient parfaites. Pour les premiers 250 m et 300 m, le Thaïlandais était en avant de moi. Dans le dernier 100 m, je n’étais pas fatigué, alors j’y suis allé à fond », a dit le multiple médaillé paralympique.

Plus tôt dans la journée, le vétéran a pris part au 5000 m T53-T54 où il a fini troisième en 9 min 44,80 s. L’Américain Daniel Romanchuk a pris la tête de la compétition avec un record du monde de 9 min 44,33 s alors que le Suisse Marcel Hug a fini deuxième avec un record européen de 9 min 44,37 s.

« C’était une très belle course. Je ne pensais pas que nous serions aussi rapides. J’avais une stratégie contre eux, mais nous sommes partis et Daniel est allé très vite dès le premier tour. Nous avions une petite avance sur les autres, j’étais troisième et Marcel deuxième. Notre avance s’est agrandie, mais nous ne nous sommes pas consultés pour garder notre vitesse », a-t-il ajouté.

Une bonne pratique en vue d’Arbon pour Dupont et Roy

Au 400 m T53 féminin, Ilana Dupont a pris le septième rang en 59,10 s, tout juste derrière la Canadienne Jessica Frotten (58,79 s).

« Il y a eu un très long délai avant la course, ce qui a fait que c’était difficile de s’échauffer correctement. Si je prends ça en considération, je suis contente de ma performance. J’ai hâte aux courses du Daniela Jutzeler Memorial à Arbon », a dit la para-athlète de Saint-Georges-de-Clarenceville.

De son côté, Diane Roy a fini deux fois au huitième rang dimanche. Elle a fait un temps de 57,74 s au 400 m T54 et un chrono de 12 min 9,33 s au 5000 m T53-T54.

« C’était difficile au 5000 m, je n’étais pas à l'aise, mais je suis très contente de mon 400 m même si je n’avais pas une super bonne vitesse de pointe. Ça augure bien pour la suite à Arbon. Si je peux faire un 57 s ici, ça veut dire un 56 s peut-être même 55 s là-bas. Mon objectif est d’améliorer tous mes temps par rapport à ici », a dit la Sherbrookoise.

La vétérane a aussi mentionné que son objectif en arrivant à Nottwil était de faire de son mieux et de poursuivre sa préparation en vue d’Arbon. « Nous avons passé un mois à nous entraîner au froid et à la pluie. J’ai beaucoup perdu de ce que j'avais accumulé en Floride (mars et avril). Je pense que ce week-end m'a beaucoup aidé et je remonte la pente », a-t-elle conclu.

Autres résultats québécois

400 m T54 femmes
23e – Catherine Vaillant (Prévost), 1 min 3,49 s

400 m T34 hommes
7e – Lee Leclerc (Saint-Paul), 56,70 s

400 m T54 hommes
18e – Alexandre Dupont (Saint-Georges-de-Clarenceville), 49,61 s
42e – Basile Soulama (Sherbrooke), 53,01 s

5000 m T53-T54 hommes
24e – Alexandre Dupont, 10 min 34,75 s