Para-athlétisme – Championnats suisses ouverts

Brent Lakatos fête son anniversaire avec un record du monde

LakatosBrent2016Rio3
Photo Dave Holland, CPC 
Brent Lakatos aux aux Jeux paralympiques de Rio

Montréal, 1er juin 2019 (Sportcom) – Brent Lakatos a souligné son 39e anniversaire de brillante façon, samedi, aux Championnats suisses ouverts, à Arbon. Le Dorvallois a abaissé son propre record du monde du 400 m chez les T53 avec un temps de 46,82 s.

La marque qu’il a établie la fin de semaine dernière au Grand Prix de Nottwill n'aura pas tenu très longtemps, alors que Lakatos a été plus rapide de 0,52 seconde. « C’est tout simplement fantastique! » a-t-il déclaré après cette journée de rêve.

Le fêté s’attendait déjà à de bons résultats à cette épreuve au début du calendrier, notamment grâce à un changement apporté à son équipement. « Mes nouveaux gants font en sorte que je suis bien plus rapide sur mes départs. J’avais fait des bons temps la saison passée et je savais que j’avais une chance de battre le record du monde », a confié le Québécois.

Celui-ci ne pense toutefois pas être en mesure de répéter cet exploit de ci-tôt. « Tout était en place pour que je connaisse du succès. J’étais en pleine forme, la température était bonne et la piste à Arbon est très rapide. Aucune autre n’est comparable et c’est pour ça que mon record du monde a été fait ici. »

Également en action au 400 m chez les T53-T54, Alexandre Dupont s’est classé 33e avec un temps de 49,32 s.  L'athlète de Saint-George-de-Clarenceville estime que ses départs devront être meilleurs s'il veut se démarquer davantage. « J’ai subi une blessure à l’épaule gauche et mes départs laissent à désirer ces temps-ci, étant donné que je fais plus attention » a fait savoir Dupont, lui qui aimerait éviter l'opération avant les Jeux paralympiques de Tokyo. De son côté, Basile Soulama a été disqualifié et n'a pu se classer à cette épreuve.

Du succès au 1500 m

Plus tard, les trois Canadiens étaient de retour en piste pour le 1500 m. Brent Lakatos a dominé chez les T53, remportant la course de sa vague et prenant le deuxième rang au classement général. « J’ai vaincu Daniel (Romanchuk) et Marcel (Hug), deux gros noms du 1500 m. C’est quelque chose d’en battre un, mais les deux, c’est juste incroyable! » a confié Lakatos, qui a affiché un temps de 2 min 54,08 s.

Sa nouvelle stratégie a été de conserver son énergie pour la fin de la course et d’effectuer un sprint plus court qu’à l’habitude, passant de 500 m à 300 m, ce qui a fait toute la différence, à son avis.

Pour sa part, Alexandre Dupont s’est dit satisfait de son 1500 m, où il a conclu au 10e rang avec un chronomètre de 2 min 55,21 s; une nouvelle marque personnelle. « Ç’a super bien été. J’avais une belle vague et les conditions étaient favorables. »

Basile Soulama a quant à lui été le 47e au classement du 1500 m chez les T53-T54. Tout comme Lakatos et Dupont, Soulama sera en action dimanche pour les épreuves du 800 m et du 5000 m.

En classe T34, Lee Leclerc, de Saint-Paul, a complété le 400 m en 57,88 s, le plaçant au 7e rang. Au 1500 m, il s’est classé 4e avec un temps de 3 min 39,32 s.

« Il y a du travail à faire »

Chez les femmes, Diane Roy a pris le 14e rang au 400 m, tout comme au 1500 m chez les T53-T54. « Ç’a été une journée moyenne. Encore une fois, le vent m’était favorable au début du 400 m, mais j’ai manqué de puissance dans les premiers 200 m » a mentionné la Sherbrookoise.

Pour ce qui est de son 1500 m, Roy a joué de malchance au dernier tout et est entrée en collision avec une concurrente, ce qui a grandement joué sur son classement final. « J’ai amélioré mon temps de 3 secondes et j’ai fait ce que j’avais à faire jusqu’à ce qu’une fille m’accroche. J’aurais pu être plus forte et il y a du travail à faire. »

De son côté, Ilana Dupont a terminé 9e au 400 m et 25e au 1500 m. Les deux Québécoises seront en piste dimanche pour les épreuves du 800 m et du 5000 m.