Paranatation – Séries mondiales

« C’est le plus vite que j’ai fait depuis Rio », Aurélie Rivard

RivardAurelie_crawl1
Photo Comité paralympique canadien 
Aurélie Rivard

Montréal, 8 juin 2019 (Sportcom) – Forte de sa médaille d’or au 200 m libre et de sa médaille d’argent au 100 m libre plus tôt cette semaine, Aurélie Rivard (S10) a pris le sixième rang de la finale A du 50 m libre samedi lors des Séries mondiales de paranatation de Berlin.

La fierté de Saint-Jean-sur-Richelieu a enregistré un temps de 27,73 s en Allemagne. « C’est le plus vite que j’ai fait depuis Rio [Jeux paralympiques de 2016], donc je suis satisfaite. »

À cette finale, la Britannique Alice Tai (S8) a fait un record du monde de 28,97 s dans sa classe.

« C’est difficile de faire un podium au 50 m libre. Alice Tai nage très vite en fin de semaine et je suis contente pour son record. Je ne pensais pas me classer dans le top-10. Malgré la fatigue, je voulais vraiment faire sous 28 s. J’avais deux filles rapides à mes côtés, donc ça m’a poussé à aller plus vite », a ajouté la paranageuse de 23 ans.

Également en action, la Montréalaise Tess Routliffe (S7) a été éliminée dans les qualifications avec son 38e rang.

Alexander Elliot accède à la finale A

Le Québécois Alexander Elliot (S10) a fait un chrono de 4 min 12,25 s en finale A du 400 m style libre masculin. Il a fini au sixième rang.

En finale B féminine de cette épreuve, Sabrina Duchesne (S7), de Saint-Augustin-de-Desmaures, a conclu en 12e place en 5 min 29,84 s.

Au 50 m brasse, la Montréalaise Danielle Kisser (SB6) a pris part à la finale B où elle a fait un temps de 48,84 s et terminé au 14e rang du classement général. De son côté, la Montréalaise Sarah Girard (SB9) n’a pas pris le départ de sa course en finale C.

À la même épreuve, mais chez les hommes, le Repentignois James Leroux (SB9) a fait un temps de 32,08 s en finale B, bon pour le 14e échelon.