Cyclisme sur route – Critérium du Dauphiné et Tour OVO Energy

Hugo Houle poursuit son travail

Hugo_Houle_Astana
Facebook Hugo Houle 
Les cycliste d'Astana en action

Montréal, 13 juin 2019 (Sportcom) – Les cyclistes en action au Critérium du Dauphiné ont eu un peu de répit de Dame Nature, jeudi, pour la cinquième étape de l’épreuve du World Tour. « Ç’a fait du bien de voir le soleil. C’était une belle journée », s’est d’ailleurs avant tout réjoui Hugo Houle.

La course de 201 kilomètres reliant Boën-sur-Lignon à Voiron a été remportée au sprint par le Belge Wout Van Aert (Jumbo-Visma) qui a terminé en tête d’un groupe de 72 cyclistes. Également vainqueur du contre-la-montre dans le cadre de la quatrième étape mercredi, il a cette fois devancé l’Irlandais Sam Bennett (Bora-Hansgrohe) et le Français Julian Alaphilippe (Deceuninck-QuickStep), respectivement deuxième et troisième.

 « C’est une victoire impressionnante au sprint de Van Aert qui l’a emporté pour une deuxième étape d’affilée. Ça montre qu’il est en grande forme », a noté Hugo Houle qui a quant à lui pris le 93e rang, à 33 secondes du Belge.

Après avoir veillé à la sécurité de ses coéquipiers Alexey Lutsenko et Jakob Fuglsang pendant près de 200 kilomètres, le porte-couleurs d’Astana s’est ensuite détaché. « Avec 2 kilomètres à faire, mon travail était fait », a-t-il indiqué.

Si Houle a pu profiter des rayons du soleil qui éclairaient enfin les cyclistes en action au Critérium du Dauphiné, les choses se sont ensuite corsées avec 60 kilomètres à faire. « Nous sommes sortis des montagnes et nous avions un vent de côté. C’était vraiment important de garder Jakob et Alexey devant, en sécurité, comme ils sont tous les deux dans le top-10 au classement général. Il fallait rester concentrés pour être bien placés, nous battre pour notre position afin d’éviter tout ce qui pourrait arriver derrière », a expliqué le cycliste de Sainte-Perpétue.

L’Espagnol Gorka Izagirre Insausti, 18e, a finalement été le premier d’Astana à rallier l’arrivée, suivi de Lutsenko, 19e. Fuglsang a quant à lui pris le 33e rang.

En tête du classement général depuis mercredi, le Britannique Adam Yates (Mitchelton-Scott) a conservé sa place, détenant 4 secondes d’avance sur le Belge Dylan Teuns (Bahrain-Merida) et 6 secondes sur l’Américain Tejay Van Garderen (EF Education First).

Jakob Fuglsang, quatrième, n’a toutefois que 7 secondes de retard tandis que Lutsenko est neuvième, à 30 secondes.

« Une autre paire de manches »

Les trois dernières étapes du Critérium du Dauphiné ne seront pas de tout repos. « Il y a pas mal d’action qui nous attend pour les trois prochaines étapes. Ce sera une autre paire de manches », a affirmé Hugo Houle.

 Vendredi, les 141 cyclistes encore en lice parcourront 228 kilomètres pour rejoindre l’arrivée de la plus longue étape de la semaine.

« Il y aura beaucoup de cols à franchir. Ça risque d’être une journée assez éprouvante », a prévu Houle.

Le Québécois aura à nouveau pour rôle d’épauler Jakob Fuglsang. « Je m’occupe de lui à 100%. Je vais le soutenir aussi longtemps que je peux. Il faudra rester aux avant-postes dans les montées », a expliqué celui qui a hâte de voir comment il va se débrouiller dans les longues ascensions. « J’ai beaucoup travaillé là-dessus à l’entraînement. La forme est bonne et ça va bien depuis le début de la course. J’ai hâte de voir si j’ai progressé », a-t-il conclu.

Tour OVO Energy

En Angleterre pour la quatrième étape du Tour OVO Energy, la coéquipière de Karol-Ann Canuel chez Boels Dolmans, Amy Pieters, des Pays-Bas a pris le quatrième rang, terminant à 9 secondes de la gagnante, la Polonaise Katarzyna Niewiadoma.

« Ç’a été une longue étape aujourd’hui, mais ç’a bien été », a mentionné Canuel qui a travaillé en soutien à ses coéquipières Pieters et Christine Majerus.

La Gatinoise a de son côté fini 28e de l’étape de à 1 minute 25 secondes de la gagnante.

Au général, l’Allemande Liane Lippert (Sunweb) occupe le premier rang, tout juste devant Katarzyna Niewiadoma. Amy Pieters et Christine Majerus sont respectivement cinquième et septième.

Du côté du Tour de Belgique, le départ de la deuxième étape s’est fait sans Guillaume Boivin, jeudi. Rappelons que le membre de la formation Israel Cycling Academy a été entraîné dans une chute lors de la première étape, mercredi.