Volleyball – Ligue des nations

Le Canada conclut en beauté à Hoffman Estates

Canada - Nicholas Hoag - Hoffman Estates - FIVB - 20190623
FIVB Volleyball World 


Montréal, 23 juin 2019 (Sportcom) – Trois parties, trois victoires pour les volleyeurs canadiens à Hoffman Estates! Ces derniers ont vaincu le Japon en cinq manches (25-18, 26-24, 23-25, 21-25 et 15-13), dimanche, ce qui leur a permis de signer leur premier balayage de la saison en une fin de semaine de la Ligue des nations.

Il s’agit d’un scénario complètement opposé à celui vécu en Iran, il y a une semaine, où les Canadiens ont subi trois défaites de suite.

Après avoir battu la Chine et les États-Unis, la troupe de l’entraîneur-chef québécois Glenn Hoag n’a eu que quelques heures pour se préparer à affronter les représentants du Japon. « Le troisième match est toujours plus difficile, a indiqué Glenn Hoag. Les gars commencent à avoir moins de jambes et nous savions que le Japon est une équipe rapide et très technique. Nous avons tout de même été en mesure d’être patients et livrer une bonne performance. »

La formation canadienne a remporté les deux premières manches, puis les Japonais sont revenus à la charge pour créer l’égalité 2-2. Le Canada a bouclé la boucle avec un gain de 15-13 en cinquième pour finalement l’emporter.

Pour une deuxième rencontre de suite, Stephen Timothy Maar a été le meilleur marqueur de l’équipe nationale avec 21 points et 4 blocs. L'Ontarien a répondu à l'appel depuis que le joueur vedette du Canada, Sharone Vernon-Adams, s'est blessé à la cheville en début de tournoi, vendredi face à la Chine.

De son côté, le Sherbrookois Nicholas Hoag a pris la place de Gordon Perrin sur l’alignement partant et a connu beaucoup de succès, réussissant 20 points et 2 blocs. « Nicholas avait les jambes fraîches et a très bien joué à la réception comme à l’attaque », a souligné Glenn Hoag.

L’équipe canadienne compte maintenant une fiche de sept victoires et cinq défaites. Elle se dirigera vers le Brésil, la fin de semaine prochaine, afin d’y affronter les Italiens, les Brésiliens et les Français.