Cyclisme sur route – Tour de France (H) et Tour d’Italie (F)

La formation Astana conserve son énergie

HouleHugo_Astana
 
Hugo Houle

Montréal, 12 juillet 2019 (Sportcom) – Bien que la septième étape du Tour de France ait été la plus longue course prévue de cette édition 2019, ce fut « une journée parfaite pour relaxer et se reposer en vue de la grosse fin de semaine », selon le Québécois Hugo Houle.

« Nous avons fait un départ très tranquille et ç’a roulé vite seulement dans les trente derniers kilomètres pour le sprint », a indiqué le cycliste de Sainte-Perpétue, qui a pris le 55e rang avec un chronomètre identique à celui du vainqueur.

C’est le Néerlandais Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) qui a remporté cette septième étape (6 h 2 min et 44 s), présentée sur 230 kilomètres entre Belfort et Chalon-sur-Saône. Le coéquipier de Houle chez Astana, le Danois Jakob Fuglsang, a terminé au 40e rang.

L’Italien Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) a été le 23e à franchir la ligne d’arrivée, ce qui lui a permis de conserver le maillot jaune, toujours avec une avance de six secondes sur le Français Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), 22e de cette étape au parcours plat.

 « Je pense que tout le monde était content que ce soit plus tranquille, surtout après l’étape montagneuse de jeudi. Demain (samedi), nous allons monter et descendre sur toute la distance. Ce ne sera pas des grosses montées, mais additionnées ensemble, ça fera presque 4000 m de dénivelé à parcourir », a fait savoir le Québécois.

Les coureurs reprendront donc la route pour une huitième étape qui se déroulera sur 200 kilomètres, de Mâcon à Saint-Étienne. Une journée qui risque d’être bien plus mouvementée, aux dires de Hugo Houle. « Il va y avoir beaucoup d’action et nous allons devoir rester vigilants. Je m’attends à une belle course, mais ce sera très difficile », a-t-il conclu.

Doublé de Bigla Pro Cycling en Italie

La formation Bigla Pro Cycling a réussi le doublé à la huitième étape du Tour d’Italie féminin, vendredi, sur une distance de 133,3 kilomètres entre Vittorio Veneto et Maniago. La Britannique Elizabeth Banks a été la plus rapide et a été suivie par sa coéquipière américaine Leah Thomas, qui a eu le dessus sur l’Italienne Soraya Paladin (Alé Cipollini) au sprint.

La coéquipière de Karol-Ann Canuel chez Boels-Dolmans, Anna van der Breggen, a quant à elle fini au 25e rang (+2 minutes 56 secondes).

Satisfaite de sa performance, Canuel a terminé 66e (+8 minutes 53 secondes). « J’ai tout fait pour être de l’échappée dans la première partie de la course et protéger Anna (van der Breggen), mais je n’avais pas beaucoup d’énergie pour la montée », a-t-elle déclaré.

Avec une 24e place vendredi, Annemiek van Vleuten (Mitchelton-Scott) demeure au sommet du classement général provisoire et garde le maillot rose avec une avance de 4 minutes et 11 secondes sur Anna van der Breggen. Pour sa part, Karol-Ann Canuel occupe le 39e rang.

Il ne reste plus que deux courses à compléter à ce Tour d’Italie. « Nous allons vraiment essayer d’aller chercher une victoire d’équipe », a mentionné Canuel, alors qu’une neuvième étape de 129,5 kilomètres attend les cyclistes samedi.