Escrime en fauteuil roulant – Coupe du monde

Débuts en dents de scie pour Matthieu Hébert et Pierre Mainville

HebertMatthieu2018_1
Photo Facebook/Fédération canadienne d'escrime 


Montréal, 12 juillet 2019 (Sportcom) – Matthieu Hébert et Pierre Mainville n’ont pas encore connu le succès souhaité à la Coupe du monde d’escrime en fauteuil roulant à Varsovie, en Pologne. Ils étaient tous les deux en action jeudi pour le début de la compétition au sabre, puis Hébert était de retour en action, vendredi, pour les duels au fleuret.

Ce dernier a commencé cette deuxième journée d’activités avec une fiche de deux victoires et trois défaites à la ronde des poules, ce qui l’a placé au 28e rang du classement général provisoire.

Il a ensuite fait face au Russe Artur Yusupov, qui a dominé le Québécois tout au long de l’affrontement. Hébert s’est finalement incliné et a évité de peu le blanchissage en atteignant son adversaire à une seule occasion. Il a ainsi conservé son classement initial et a terminé 28e dans la catégorie A.

Deux parcours semblables au sabre

La Coupe du monde de Varsovie a débuté avec des hauts et des bas pour Matthieu Hébert, jeudi, lui qui a pris part à la compétition au sabre dans la catégorie A. L’escrimeur a signé trois victoires et a encaissé trois revers dans son groupe, ce qui l’a placé au 19e échelon.

En ronde éliminatoire, l’athlète de Beauharnois a accédé directement au tableau de 32, où il a perdu contre l’Allemand Maurice Schmidt. Cette défaite a fait en sorte qu'il a conclu cette première journée au 20e rang du classement général du sabre.

De son côté, Pierre Mainville a participé au tournoi dans la catégorie B et a connu un parcours similaire à son compatriote avec trois victoires et trois défaites à la ronde des poules. Classé 11e après le tour préliminaire, le Laurentien a vaincu le Sud-Coréen Chunhee Park à son premier duel, mais sa journée a pris fin au duel suivant lorsqu’il s’est avoué vaincu contre le Japonais Ryuji Onda.

La compétition reprendra samedi pour les deux Québécois avec les duels à l’épée.