Plongeon – Championnats du monde de la FINA

Benfeito rate le podium à la tour de 10 mètres

BenfeitoMeaghan1
Photo Plongeon Canada 
Meaghan Benfeito

Montréal, 17 juillet 2019 (Sportcom) – Une fois de plus, c’est le dernier plongeon qui aura privé Meaghan Benfeito d’une place sur le podium aux Championnats du monde de la FINA, à Gwangju, en Corée du Sud. En finale individuelle à la tour de 10 mètres, mercredi, la Québécoise est passée du troisième au septième rang à l’issue de la dernière ronde.

Provisoirement troisième après quatre plongeons, Benfeito a raté son entrée à l’eau à son ultime essai, ce qui lui a coûté de précieux points et l’a fait descendre au classement général. Malgré tout, la plongeuse dresse un bilan positif de ses Championnats du monde de la FINA, elle qui n’était toujours pas certaine d’y prendre part il y a un peu plus d’un mois, ennuyée par une blessure au coude gauche. Ce problème l’empêche encore de barrer son bras lorsqu’elle s’élance, ce qui complique grandement ses entrées à l’eau, comme ce fut le cas mercredi.

« Je suis un peu déçue étant donné que j’étais proche du podium, mais satisfaite du travail accompli dans les derniers mois. J’ai vécu beaucoup de choses en peu temps et juste d’être ici et d’avoir ouvert le spot olympique, j’ai atteint mon objectif et je peux sortir d’ici la tête haute. »

Les douze finalistes de cette épreuve ont mis la main sur une place réservée à leur pays respectif en vue des Jeux olympiques de Tokyo 2020.

La Montréalaise Caeli McKay a aussi participé à cette finale du 10 mètres et a complété la ronde au huitième rang, tout juste derrière Benfeito. Cette performance lui permis d’obtenir son laissez-passer pour la Série mondiale de la FINA, en 2020.

« Je suis vraiment heureuse du résultat de ce soir. Je sais que mes entrées auraient pu être plus propres, mais j'ai été très stable et c'est quelque chose sur lequel je travaillais beaucoup dernièrement, tout comme ma gestion du stress », a-t-elle indiqué.

À sa première expérience aux Championnats du monde, McKay est ravie de son parcours. « Juste le fait de me rendre en finale à mes premiers mondiaux en individuel me rendait fière hier, alors le top-8 est un bonus. L'expérience que j'ai acquise ici est une étape de plus pour moi et va m'aider à continuer de m'améliorer. »

La Chinoise Yuxi Chen a complètement dominé la compétition du début à la fin et a conclu avec une note globale de 522,60 points, soit 61,2 points de plus que sa compatriote Wei Lu. L’Américaine Delaney Schnell a complété le podium avec une récolte de 364,20 points.

Imbeau-Dulac stoppé en demi-finale

Du côté masculin, François Imbeau-Dulac était en action à l’épreuve individuelle du 3 mètres. Le plongeur s’est d’abord qualifié pour la demi-finale, mais n’a pas été en mesure de passer en finale par la suite en raison de ses 395,20 points. Cette performance lui a laissé le 16e rang, tandis que les 12 meilleurs plongeurs ont accédé à la finale, qui aura lieu jeudi.

« C’est la première fois que j’atteins la demi-finale aux Championnats du monde. De savoir que je suis capable d’être du top-18 sur un total de 57 plongeurs à une qualification olympique, c’est déjà très positif et très encourageant. »

Pour sa part, Philippe Gagné a dû se contenter du 29e échelon, lui qui a totalisé 370,40 points aux préliminaires.

Les plongeuses canadiennes Jennifer Abel et Pamela Ware seront en action à Gwangju, jeudi, à l’occasion du 3 m individuel. Abel tentera de remporter une deuxième médaille en Corée du Sud. Elle a gagné l’argent aux côtés de Mélissa Citrini-Beaulieu, lundi, afin de devenir l’athlète canadienne la plus décorée de l’histoire des Championnats du monde de la FINA.