Rugby à 7 – Jeux panaméricains

Les Canadiennes championnes !

Montréal, 28 juillet 2019 (Sportcom) – En 2014, la joueuse de rugby à 7 Pamphinette Buisa endossait le maillot de l’unifolié pour la première fois. C’était pour une occasion bien spéciale puisqu’elle allait défendre les couleurs du pays aux Jeux olympiques de la jeunesse où elle a aidé le Canada à remporter la médaille d’argent. Cinq ans plus tard, une participation à la Coupe du monde en 2017 et à des étapes des Séries mondiales en poche, voilà que la joueuse de 22 ans et ses coéquipières ont répété l’exploit de celles qui les ont précédées en 2015. Elles reviendront des Jeux panaméricains de Lima l’or au cou.

« Pour moi, c’est vraiment là (ndlr : aux Jeux olympiques de la jeunesse) que tout a commencé, a raconté la Gatinoise. C’est la première fois que j’étais identifiée au niveau national et j’ai su dès ce moment-là que je voulais faire partie de l’équipe canadienne, aller aux Jeux olympiques, faire des tournois internationaux. »

En grande finale féminine des Jeux panaméricains, dimanche, le Canada a battu les États-Unis par la marque de 24-10.

« C’est excitant! Pour plusieurs d’entre nous, c’est la première fois que nous jouons à ce niveau. C’est vraiment un honneur d’être ici et de représenter le Canada. Ça montre vraiment le futur du rugby au pays », a indiqué Buisa qui faisait partie des substituts face aux Américaines.

L’Ontarienne Asia Hogan-Rochester a marqué un premier essai alors qu’il y avait à peine plus d’une minute d’écoulée au chronomètre et la conversion de l’Ontarienne Breanne Nicholas a fait en sorte que le Canada menait déjà 7-0 en moins de deux minutes.  Les Américaines ont été en mesure de répliquer avec un essai une minute plus tard, mais ont raté leur conversion, laissant toujours l’avance aux Canadiennes 7-5.  Hogan-Rochester (essai) et Nicholas (conversion) ont répété leur scénario en fin de première demie et les joueuses de l’unifolié ont retraité au vestiaire en menant 12-5.

« Dès le début, nous étions vraiment agressives et il le fallait, car nous savions que les Américaines allaient être très physiques. Pour nous, notre mentalité était d’être très techniques en attaque et en défense même si elles sont de grandes joueuses », a expliqué Buisa.

En deuxième demie, Asia Hogan-Rochester a marqué son troisième essai du match tout comme Breanne Nicholas a réussi sa troisième conversion pour creuser l’écart à 19-5. Nicholas a finalement ajouté un essai à ses statistiques pour faire 24-5. Les Américaines ont réussi à marquer un autre essai avec moins de trois minutes à faire, sans changer l’issue de la rencontre qui s’est terminée 24-10 en faveur des Canadiennes.

Les joueuses du pays savaient à quoi s’attendre face à leurs opposantes puisque ce n’était pas la première fois qu’elles les affrontaient. « Nous avons vraiment essayé d’exploiter leurs faibles et utiliser nos forces.  Le plan était de travailler fort en défense pour être le plus possible en attaque et je crois que nous avons bien fait », a analysé Pamphinette Buisa.

Invaincues depuis le début du tournoi, les Canadiennes n’avaient accordé aucun point avant la finale. Plus tôt dans la journée, elles avaient défait les Colombiennes 41-0 en plus de s’imposer 26-0 contre les Brésiliennes, 54-0 contre les Péruviennes et 54-0 contre les Mexicaines en ronde préliminaire.  « Nous ne nous en sommes pas trop préoccupées », a admis Buisa qui a marqué un essai contre le Brésil et un contre le Pérou. « Nous nous sommes seulement concentrées sur notre plan de match. Nous voulions exécuter chaque chose que nous avons pratiquée à la maison. »

La médaille d’or et le titre de championne des Jeux panaméricains acquis, Pamphinette Buisa se servira de son passage au Pérou pour continuer son ascension. « C’était toute une expérience et j’espère en avoir d’autres ! »