Gymnastique artistique – Jeux panaméricains

Les Canadiens tournent la page et gagnent le bronze

gym - lima 20190728
Twitter/Équipe Canada 


Montréal, 28 juillet 2019 (Sportcom) – Les gymnastes canadiens sont arrivés aux Jeux panaméricains de Lima, au Pérou, avec un seul objectif en tête, soit celui de faire oublier leur contre-performance de l’année dernière aux Championnats du monde. Ils peuvent dire mission accomplie, eux qui sont montés sur la troisième marche du podium à l’épreuve par équipe.

« Nous avons vraiment donné un bon show et c’est une excellente journée pour nous », a lancé le Québécois René Cournoyer après la compétition. Ce dernier était jumelé à Cory Paterson, Nathaniel Clay Zachary, Justin Karstadt ainsi que Samuel Adam Zakutney pour l’occasion.

Ils ont cumulé 246,725 points au total, tandis que le Brésil et les États-Unis ont respectivement amassé 250,450 points et 249,400 points pour décrocher l’or et l’argent.

Le défi des Canadiens dimanche était le tout dernier engin, le cheval d’arçons, qui leur avait causé beaucoup de fil à retordre aux Championnats du monde, où ils avaient tous chuté un à la suite de l’autre. René Cournoyer avait alors offert le meilleur résultat canadien, même s'il s’était placé au 91e rang de cette épreuve. Cette bévue a été au cœur de l’entraînement du Canada depuis et la préparation a largement tourné autour du cheval d’arçon. Les Jeux panaméricains ont été le moment idéal pour se racheter.

« Ç’a payé comme préparation! Au-delà du résultat final, notre but était de briser le curse et montrer que nous pouvions performer à cet engin. Je crois que nous avons réussi avec brio à atteindre cet objectif », a confié Cournoyer.

Sur le plan individuel, le gymnaste de Lanaudière a réussi à se classer troisième au concours général grâce à une note globale de 81,900 points. Cette performance aurait pu être grandement bonifiée sans une erreur à l’exercice au sol, selon le principal concerné. « J’ai raté une ligne simple et je ne me souviens pas d’avoir fait ça dans ma carrière. C’est quelque chose qui n’arrive pas souvent alors je ne m’en fais pas trop avec ça. Ça fait partie du sport! Elles sont rares les journées parfaites et il y a toujours de petits accrochages. »

Tout comme son coéquipier, le Montréalais Cory Paterson estime que le fait saillant de leur groupe a été réalisé au cheval d’arçon. « C’est souvent difficile pour moi à cet engin, mais j’ai été capable d’arriver en confiance et de faire comme à l’entraînement, tout comme le reste de l’équipe. Nous avons fini fort et c’est ce dont nous avions besoin en vue des Championnats du monde », a-t-il partagé, lui qui s’est hissé au cinquième échelon du concours général avec 81,200 points.

Samedi, ce sont les gymnastes féminines du Canada qui ont reçu une médaille en remportant l’argent à l’épreuve par équipe.

René Cournoyer et Cory Paterson seront tous les deux de la finale au concours général, qui sera disputée lundi.