Squash – Jeux panaméricains

Delierre termine ses quatrièmes Jeux panaméricains sur le podium

20190731 - Shawn DeLierre - Lima
David Jackson, Vincent Ethier/COC 


Montréal, 31 juillet 2019 (Sportcom) – Tout comme il l'a fait en 2007, 2011 et 2015, Shawn Delierre repartira des Jeux panaméricains avec deux nouvelles médailles. Le Montréalais a aidé la formation canadienne à décrocher le bronze au tournoi par équipe de squash, mercredi, à Lima, au Pérou.

Delierre est monté sur la troisième marche du podium en compagnie de ses coéquipiers Nicholas Sachvie et Andrew Schnell. En demi-finale contre les Colombiens Andrés Felipe Herrera Gonzalez, Miguel Angel Rodriguez Forero et Juan Camilo Vargas Heredia, les Canadiens ont baissé pavillon 2-0. Le Québécois a été défait 3-2 par Rodriguez dans cet affrontement. Mardi, le Canada avait remporté son premier match éliminatoire 2-1 face au Pérou. Les joueurs du pays étaient restés invaincus en ronde de poule.

Shawn Delierre gagne une médaille en équipe pour une quatrième fois de suite aux Jeux panaméricains. Après avoir décroché l’argent au Brésil et au Mexique, les représentants canadiens avaient été couronnés champions à Toronto, en 2015. Celui qui est maintenant huit fois médaillé à cet événement était plutôt confiant de poursuivre sa tradition des Jeux panaméricains et récolter une deuxième médaille lorsqu’il a reçu l’argent en double, aux côtés de Nicholas Sachvie, lundi.

Il est toutefois déçu d’avoir été stoppé en ronde des 16 en simple. C’est la première fois depuis 2007 que le joueur montréalais ne conclut pas la compétition en simple sur le podium, lui qui s’était emparé du bronze à chacune de ses présences aux Jeux panaméricains.

Réputation et adaptation

Au fil du temps, Shawn Delierre s’est bâti une solide réputation dans le monde du squash, ce qui l’a avantagé à ses quatrièmes Jeux panaméricains. « Tous les joueurs ici savent que je suis un battant. Ils savent que j’ai de bons smashs, que je n’abandonne pas et je ne me laisse pas abattre facilement », a-t-il fait savoir. L’athlète de 37 ans en est à sa 19e saison sur le circuit mondial de l’Association professionnelle de squash (PSA), où il a pris part à 497 matchs jusqu’à maintenant et où il a signé 297 victoires.

Le fait d’avoir beaucoup d’expérience a d’ailleurs suffi à convaincre le vétéran qu’il est important de s’adapter dans son sport s’il veut rester compétitif. « J’essaye de jouer davantage avec ma tête en visant là où mon adversaire n’est pas, en faisant plus d’amortis et en calculant mes coups. Avec le temps, j’ai compris qu’il ne faut pas seulement y aller avec son corps, mais aussi être le plus intelligent sur le terrain. »

L’affrontement en finale en double à Lima en est un bon exemple, à son avis. « Nous aurions dû nous calmer et frapper la balle moins fort. Ça prend beaucoup de délicatesse et de précision pour connaître du succès. Il faut se calmer et relâcher sa raquette un peu, ce que les Américains ont mieux fait que nous. »

Somme toute, Shawn Delierre estime qu’il peut toujours utiliser sa force comme il le faisait au début de sa carrière, et ce, même durant les parties de plus longue durée. Il croit d’ailleurs qu’il serait toujours en mesure de jouer du bon squash pendant 170 minutes comme il l’a fait en 2015 contre Leo Au; un duel qui demeure à ce jour un record pour la plus longue rencontre professionnelle.

« J’ai encore tout ce qu’il faut pour jouer de gros matchs comme celui-là, autant pour la vitesse que l’endurance. Ça ne fait pas si longtemps que ça, mais mon style de jeu continue de changer », a spécifié le principal concerné, qui était en action à trois des cinq plus longs matchs de l’histoire de la PSA.

Le Québécois reviendra sur le circuit professionnel la semaine prochaine, à Houston, aux États-Unis, à l'occasion de l’Open Northwestern Mutual Life Time.