Escrime – Jeux panaméricains

Un trio tout québécois rafle l’argent à Lima

20190807 Shaul Gordon - Lima
Twitter/Équipe Canada 


Montréal, 10 août 2019 (Sportcom) – Les sabreurs Farès Arfa, Shaul Gordon et Joseph Polossifakis ont conclu les Jeux panaméricains de belle façon, samedi, à Lima, au Pérou. Les trois Québécois ont uni leurs forces pour mettre la main sur la médaille d’argent à l’épreuve par équipe.

Joseph Polossifakis et Shaul Gordon avaient aussi décroché l’argent à cette épreuve en 2015, à Toronto. De son côté, Farès Arfa en était à sa première participation aux Jeux panaméricains.

Le trio canadien a connu une bonne journée, mais s’est incliné 45-41 contre les Américains en finale, ce qui l'a privé d’une médaille d’or. « Il y a eu plusieurs attaques très serrées qui pouvaient aller des deux côtés et quelques touches ont basculé pour eux à la fin. Ce sont juste des détails qui ont fait la différence », a spécifié Polossifakis.

Les représentants des États-Unis ont pris une avance de 24-12 au cumulatif en début de rencontre, jusqu’à ce que Gordon écrase Jeffrey Spear 12-2 pour réduire l’écart à 25-24. Les Canadiens sont restés dans la rencontre, mais n’ont jamais été en mesure de devancer leurs adversaires.

Joseph Polossifakis a conclu la finale avec un verdict nul et deux revers, tandis que Farès Arfa a perdu ses trois duels. Seul Shaul Gordon est parvenu à gagner et il l’a fait à deux occasions, en plus de finir le tournoi avec un match nul. Ce dernier est monté sur son deuxième podium de la semaine après avoir reçu le bronze à l’individuel, mercredi.

« Nous affrontons les États-Unis chaque année et nous sommes souvent deuxièmes, comme ç’a été le cas à Toronto, il y a quatre ans. Nous voulions vraiment l’or et nous étions confiants, alors c’est une déception. Nous sommes tout de même contents de repartir avec une médaille en équipe », a confié Gordon.

Arfa, Gordon et Polossifakis ont bien amorcé leur tournoi en signant un gain convaincant de 45-18 face aux Péruviens, en quarts de finale, devant leurs partisans. « C’était bien parce que la foule a été avec eux, mais ç’a donné de l’ambiance et ça nous a donné de l'énergie pour le reste du tournoi », a expliqué Joseph Polossifakis.

Les Canadiens ont ensuite fait subir le même sort aux Colombiens en demi-finale, où ils ont assuré leur place en grande finale en l’emportant par la marque de 45-34. « Tout le monde a bien joué contre les Colombiens, qui ont été forts et qui étaient ici pour une médaille aujourd’hui. Ç’a été une belle victoire d’équipe », a poursuivi Farès Arfa.

La Colombie a d’ailleurs complété le podium en battant le Venezuela 45-44 lors de l’affrontement pour le bronze.

Les Canadiennes se classent septièmes

Pour leur part, Malinka Hoppe Montanaro, Alexanne Verret et Leonora Mackinnon ont subi un revers d’entrée de jeu lors de l’épreuve par équipe féminine à l’épée. Les Canadiennes ont dû s’avouer vaincues au compte de 45-40 face aux Cubaines, éventuelles médaillées d’argent.

Les représentantes de l’unifolié ont ensuite disputé deux matchs de classement pour prendre le septième rang au classement final. Elles ont tout d’abord perdu une rencontre serrée contre les Mexicaines (45-43), avant de vaincre les Péruviennes 45-28.

Ici aussi, les Américaines sont montées sur la plus haute marche du podium, cette fois grâce à une victoire contre les Cubaines en finale. Les épéistes vénézuéliennes ont reçu le bronze.