Softball – Coupe du monde des moins de 19 ans

« Nous avons marqué l’histoire » – Megan Duclos

SoftballU192019
Softball Canada 


Montréal, 17 août 2019 (Sportcom) – L’équipe féminine canadienne de softball a mis la main sur la médaille de bronze, samedi, à la Coupe du monde des moins de 19 ans de la WBSC, à Irvine, en Californie. Les Canadiennes ont conclu avec une victoire de 5-4 contre les Australiennes pour remporter la première médaille de l’histoire du pays à cette compétition.

Les spectateurs présents au Bill Barber Park ont eu droit à un duel chaudement disputé lors de cette finale de bronze. La formation canadienne dont font partie les Québécoises Megan Duclos et Mackenzie Egan a été la première à s’inscrire au tableau indicateur avec deux points dès la première manche. Les Canadiennes ont ajouté à leur avance en troisième pour faire 3-0, mais des erreurs en défensive ont permis aux Australiennes de réduire l’écart à 3-2.

Le Canada a ensuite repris sa priorité de deux points en fin de cinquième manche, avant de voir l’Australie porter la marque à 5-4 en début de sixième. Madelyn Hickingbottom est toutefois venue fermer les livres pour les représentantes de l’unifolié. La lanceuse ontarienne a récolté le sauvetage en n’accordant aucun point mérité en une manche et deux tiers de travail.

« Nous avons commencé fort, mais nous leur avons permis de revenir dans le match », a expliqué Duclos, qui avait peine à contenir sa joie à la suite de cette victoire historique. « L’ambiance était incroyable pendant le match! C’était très serré et quand Madelyn a retiré la dernière joueuse sur des prises, nous sommes toutes sautées sur le terrain pour célébrer. C’est une rencontre historique pour le Canada et c’est vraiment fou d’en faire partie ! »

Tout au long du tournoi, Duclos et ses coéquipières ont excellé pour conclure la phase préliminaire et la super ronde avec une fiche combinée de huit victoires et, ainsi, se qualifier pour ce dernier match. « En plus d’avoir beaucoup de talent, nous avions un très bon esprit d’équipe et ç’a paru sur le terrain comme sur le banc. L’énergie était toujours au maximum et ça nous a permis de finir avec la médaille de bronze », a poursuivi l’athlète de Saint-Eustache.   

Les États-Unis et le Japon, deux seules équipes à avoir vaincu les Canadiennes lors de l’événement, avaient quant à elles rendez-vous en grande finale. Les Américaines sont parvenues à compléter leur parcours parfait en venant à bout des Japonaises au compte de 4-3.

Une expérience inoubliable

La Coupe du monde féminine de softball des moins de 19 ans marquait une première pour Megan Duclos et Mackenzie Egan, elles qui n’avaient jamais représenté le Canada sur la scène internationale auparavant. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette sélection aura été bénéfique pour les Québécoises qui ont profité de l’occasion pour acquérir un maximum d'expérience.

« Honnêtement, c’est une des plus belles semaines de ma vie ! C’était vraiment plaisant, tant sur le terrain qu’à l’extérieur. Mackenzie et moi avons beaucoup appris et ce sera certainement bénéfique pour la suite de nos carrières », a conclu la voltigeuse de 18 ans, qui sera de retour au Québec en début de semaine, où elle poursuivra sa préparation en vue de sa saison universitaire.

Dès l'automne, elle s’alignera avec le Clan de Simon Fraser, une université britanno-colombienne qui évolue en deuxième division de la NCAA.  

Pour sa part, Egan prendra la direction du Texas pour joindre les rangs des Coyotes de l’Université Weatherford, en NJCAA.