Championnats du monde des maîtres de Montréal 2019

Les Canadiennes impressionnent avec une récolte de huit médailles

Montréal, 20 août 2019 – La cinquième journée de compétition des Championnats du monde des maîtres a souri aux haltérophiles canadiennes, puisque huit d’entre elles ont mis la main sur une médaille au Centre Pierre-Charbonneau de Montréal mardi.

 
Photo: Michèle Grenier
Isabelle Gauthier a remporté l'or et établi deux records du monde.

Isabelle Gauthier a été la grande vedette du jour, puisqu’en plus d’être sacrée championne des 59 kg chez les 45-49 ans, elle a également établi deux records du monde, soit pour ses 90 kg à l’épaulé-jeté et pour son total de 159 kg.

Gauthier a terminé loin devant sa plus proche rivale, l’Américaine Stella Ladao (145 kg). La Montréalaise a été la seule compétitrice de sa catégorie à réussir non pas un, mais bien trois essais de plus de 80 kg à l’épaulé-jeté. Au terme de sa journée de compétition, elle a reçu le prix de la meilleure athlète de son groupe d’âge.

« Isabelle a complètement dominé la classe des 45-49 ans! Elle a été très impressionnante aujourd’hui (mardi) », a mentionné le vice-président du comité organisateur de l’événement, Mario Robitaille.

À seulement un kilogramme du podium, Victoria Steele (134 kg) a dû se contenter d’une quatrième place.

Toujours chez les 45-49 ans, mais dans la catégorie de poids de 49 kg, deux Canadiennes se sont taillé une place sur le podium. Heather Amundrud a dominé la classe et a conclu sa journée avec la médaille d’or après avoir réussi des levers de 51 kg à l’arraché et de 68 kg à l’épaulé-jeté. Karen Petursson a quant à elle mis la main sur le bronze avec un total de 83 kg.

Photo: Michèle Grenier
Heather Amundrud est l'une des trois médaillées d'or canadiennes du jour.

L’Américaine Jacquelynn Black a elle aussi attiré l’attention avec une médaille d’or et deux records du monde dans la classe de 64 kg. Ce sont ses 91 kg à l’épaulé-jeté et ses 163 kg au total qui lui ont valu ces records. La Canadienne Heather Wolfe a réussi à se hisser sur la troisième marche du podium et Julie Beaumont a fini quatrième.

Carol Akasaka, Melanie Datema et Paule Poulin étaient toutes les trois aspirantes au podium, mais elles n’ont pas réussi à s’exécuter à l’épaulé-jeté. « Les trois Canadiennes ont été sorties de la compétition dans le dernier bloc. C’était une petite déception puisqu’elles étaient des espoirs de médailles. En compétitions internationales, les juges sont sévères et ne donnent pas le droit à l’erreur. L’arbitrage était très serré et c’est ce qui a fait que plusieurs athlètes ont eu des levers refusés ou ont tout simplement été sortis de la compétition », a expliqué Mario Robitaille.

Lindsey Ingram (71 kg) et Danielle Pirrie (81 kg) ont toutes deux récolté l’argent dans leur catégorie respective. Ingram a enregistré le même total que la médaillée d’or de sa catégorie, l’Américaine Stacy Nichols, soit 134 kg, mais puisqu’elle s’est exécutée après Nichols, elle a fini deuxième. Pirrie a cumulé 132 kg (57 kg à l’arraché et 75 kg à l’épaulé-jeté) pour être décorée d’argent.

Chez les 50-54 ans, Lisa Sluik (81 kg) a levé 53 kg à l’arraché, mais c’est sa troisième tentative réussie de 77 kg à l’épaulé-jeté qui lui a permis de devancer l’Américaine Cindy Briggs et de remporter l’or de justesse.

Photo: Michèle Grenier
Lisa Sluik est sacrée championne du monde chez les 81 kg des 50-54 ans.

Dans la classe des 76 kg, Allison Sullivan a décroché la médaille de bronze avec un total de 118 kg, terminant derrière les Américaines Marni Thurston et Cassie Donnelly, médaillées d’or et d’argent.

« Aujourd’hui, ç’a été une récolte de médailles assez impressionnante pour les Canadiennes. Nous avons eu droit à des performances incroyables, dont celles d’Isabelle Gauthier et de l’Américaine Jacquelynn Black », a commenté Mario Robitaille.

« La journée a été longue, mais la compétition s’est bien déroulée. Le Canada a été très bien représenté et a été très fort. Il y a eu des records du monde qui ont été établis, alors ça prouve que la compétition était très relevée et que le calibre était bon. »

Si la journée a été très fructueuse pour les Canadiennes, aucun représentant de l’unifolié n’a été en mesure d’atteindre le podium.

Chris Crotty (96 kg) et Martin Walt (102 kg) étaient les seuls haltérophiles du pays en action mardi et ils ont tous les deux terminé au pied du podium de leur catégorie respective chez les 50-54 ans. Crotty a totalisé 198 kg et Walt a pour sa part levé 204 kg au total.

Toujours chez les 50-54 ans, l’Américain Robert Arroyo (96 kg) a tout raflé en réussissant à lever des barres de 118 kg à l’arraché et de 138 kg à l’épaulé-jeté pour un total de 256 kg. Il a été nommé meilleur athlète de sa catégorie.

Les Championnats du monde des maîtres d’haltérophilie se poursuivront mercredi au Centre Pierre-Charbonneau, à Montréal.

-30-

Rédigé par Sportcom pour les Championnats du monde des maîtres de Montréal 2019

 

Informations :

Yves Carignan
Président du comité organisateur
Championnats du monde des maîtres de Montréal 2019
418-368-2948
yvescarignan119@gmail.com
www.facebook.com/montrealmasters2019