Basketball en fauteuil roulant – Jeux parapanaméricains

Les Canadiennes assurent leur place pour Tokyo 2020

LalondeRosalie2
Photo Dan Galbraith, CPC 
Rosalie Lalonde

Montréal, 29 août 2019 (Sportcom) – Avant même de disputer la grande finale, l’équipe féminine de basketball en fauteuil roulant avait de quoi célébrer, jeudi, aux Jeux parapanaméricains de Lima, au Pérou. Grâce à sa victoire en demi-finale contre les Brésiliennes, elle a obtenu son billet pour les Jeux paralympiques de Tokyo.

« Ça faisait un an que nous attendions ce match, alors c’est un énorme soulagement pour nous. Nous sommes vraiment contentes et nous avons hâte de nous préparer au cours de la prochaine année pour les Jeux paralympiques », a partagé Rosalie Lalonde, de Saint-Clet.

L’affrontement tant attendu a débuté avec un premier quart très serré de 14-13 pour le Canada. La formation canadienne a conservé son avance pour mener 23-18 à la demie, puis c’est au troisième quart que la troupe de l’entraîneur-chef Marc-Antoine Ducharme a ouvert la machine.

« Nous avons suivi notre plan de match en première demie, mais nos tirs ne rentraient tout simplement pas. À la mi-temps, nous nous sommes calmées et nous sommes arrivées au troisième quart prêtes à faire ce que nous avions à faire. »

Les Canadiennes ont marqué pas moins de 23 points au troisième quart, soit l’équivalent de ce qui avait été amassé en première demie, pour creuser l’écart à 46-26. Les Brésiliennes n’ont pas été en mesure de revenir dans la rencontre qui s’est finalement soldée au compte de 61-40.

« L’enjeu a fait en sorte que nous étions stressées en début de match, mais je pense que nous avons bien géré ça quand même », a jugé Lalonde, qui a bien distribué le ballon face au Brésil avec sept passes décisives, en plus de reprendre trois rebonds et marquer huit points.

Élodie Tessier a cumulé deux points et un rebond, tandis que Cindy Ouellet a complété la partie avec dix points, cinq rebonds et cinq passes décisives. Les Québécoises Sandrine Bérubé et Maude Jacques portent aussi les couleurs de l’unifolié au tournoi de Lima.

Évidemment, Rosalie Lalonde ajoute que le travail n’est pas tout à fait accompli à Lima en vue de la finale. « Nous sommes venues ici pour gagner l’or, en sachant que la qualification paralympique se trouvait sur notre chemin. Nous sommes prêtes et nous savons à quoi nous attendre. Le stress de la qualification paralympique est passé et nous arrivons en finale en n'ayant rien à perdre. »

Le Canada fera face à l’équipe gagnante de l’autre demi-finale opposant l’Argentine aux États-Unis, vendredi soir.