Vélo de montagne – Championnats du monde

Vincent Thiboutot cogne à la porte du Top-20

Thiboutot Vincent_2019
Sportcom, Mathieu Laberge 
Vincent Thiboutot

Montréal, 28 août 2019 (Sportcom) – Les meilleurs cyclistes de montagne québécois juniors se sont mesurés à l’élite mondiale, jeudi, aux Championnats du monde de Mont Sainte-Anne. Du lot, Vincent Thiboutot a été le meilleur en se classant au 22e rang. Et c’est une note de 10 sur 10 qu’il s’accorde.

« Au départ, on savait que ce serait une course difficile. Ç’a été une très bonne journée, même si j’espérais faire un top-20. Une 22e place, je ne peux pas déçu avec ça, car ce sont les meilleurs au monde. Je suis content et je me donne un 10. C’est ma première expérience internationale », a noté l’athlète de Québec.

Entrevue avec Vincent Thiboutot

Thiboutot a longuement roulé en compagnie de son compatriote Hamish Graham qui l’a devancé d’une place au classement final.

« Nous avons pris des relais dans les côtes et nous nous sommes accrochés. »

Le Britannique Charlie Aldridge a décroché le maillot arc-en-ciel devant le Français Luca Martin. Premier dans le dernier tour, l’Italien Andreas Emanuele Vittonea eu un accrochage avec l’éventuel vainqueur et a chuté. Une fois de retour en selle, il a eu un problème mécanique pour glisser au troisième rang.

Le Britanno-Colombien Carter Woods a brillé en signant une quatrième place à seulement 17 secondes du podium.

Vallières-Mill et Sarrazin puisent dans leurs réserves

La Suisse a une fois de plus démontré qu’elle était la nation dominante sur la planète du vélo de montagne. Jacqueline Schneebeli a fait résonner l’hymne national suisse pour une deuxième journée de suite après la victoire du pays au relais de mercredi. L’Autrichienne Mona Mitterwallner et la Norvégienne Helene Marie Fossesholm l’ont accompagnée sur le podium.

La Sherbrookoise Magdeleine Vallières-Mill a pour sa part fini en 24e place, accusant un retard d’un peu moins de 10 minutes.

« Ç’a parti vraiment vite dans la boucle de départ et il n’y avait pas de repos avec les sections techniques. J’ai pas mal couru les parties techniques et au deuxième tour j’ai pris la ligne B de la Béatrice pendant que plusieurs se sont plantées dans la ligne A. »

Entrevue avec Magdeleine Vallières-Mill

Classée 29e, Julianne Sarrazin, de Prévost, a puisé dans ses réserves pour éviter le couperet. La vingtaine de proches qui étaient en bordure du parcours à scander son nom et à souffler des trompettes a permis à la jeune athlète d’aller au bout de ses ressources.

« C’était vraiment dur et j’ai vraiment tout donné pour être sûre de finir et ne pas me faire sortir au 80% (ndlr : du temps de la meneuse). Je n’ai juste plus d’énergie », a-t-elle laissé tomber après sa course. « (Les encouragements), ça aide vraiment beaucoup et ça fait en sorte que je vais plus vite. J’ai accumulé beaucoup d’expérience aujourd’hui et c’était super le fun! »

Entrevue de Julianne Sarrazin

À sa première année junior, la Britanno-Colombienne Emilly Johnston a réussi à percer le Top-10 en se classant au neuvième rang.

L’épreuve masculine des moins de 23 ans sera disputée vendredi. Raphael Auclair(Québec) et Émile Farrell-Dessureault (Sherbrooke) seront les deux Québécois au départ de la course.

Autres résultats québécois

Femmes juniors
34- Samuelle Baillargeon (hors délais), Québec
41eJuliette Larose-Gingras (hors délais), Québec

Hommes juniors
35: Charles-Antoine St-Onge (+9 min 56 s), Fleurimont
58e: Xavier Roy (hors délais), Amos
61e : Jérémie La Grenade (hors délais), Gatineau