Vélo de montagne – Championnats du monde

Raphaël Auclair décroche son deuxième meilleur résultat international malgré une chute

Auclair_Raphael_SteAnne19
Sportcom, Mathieu Laberge 
Raphaël Auclair

Montréal, 30 août 2019 (Sportcom) – Déjà considéré comme un des plus techniques du circuit mondial, le parcours du mont Sainte-Anne a été encore plus relevé à cause de la pluie tombée vendredi, avant la course masculine des moins de 23 ans des Championnats du monde de vélo de montagne. Cela n’a toutefois pas empêché le grand favori, le Roumain Vlad Dascalu, de s’imposer, ni au Québécois Raphaël Auclair de finir au 23e rang.

Derrière Dascalu, une bataille s’est engagée et ce sont les Suisses Filippo Colombo (+1 min 57 s) et Vital Albin (+2 min 06 s) qui ont été les deux suivants à franchir l’arrivée.

Raphaël Auclair en entrevue

La catégorie des moins de 23 ans a beau être l’antichambre de l’élite mondiale, on a vu plusieurs coureurs être craintifs dans certaines sections du parcours où une chute aurait pu avoir de graves conséquences.

« C’est hyper dur d’être bon partout pendant une heure et demie pendant que tu es à bloc. J’avais peur avant de partir, mais tout le monde qui a pris le départ était craintif », a admis Raphaël Auclair qui s’est retrouvé au sol.

« J’ai fait une chute au quatrième tour dans la section la Patriote. C’était super glissant avec la pluie tombée ce matin. Le parcours était vraiment technique, glissant et c’était vraiment extrême. Ç’a frappé un peu fort et après, ça m’a pris deux tours pour m’en remettre. J’ai perdu quelques positions, mais je suis content de ma course. »

L’athlète de Québec avait décroché le meilleur résultat de sa carrière en Coupe du monde, le mois dernier, à Les Gets (France), en finissant au 15e rang.

« C’est mon deuxième meilleur résultat en comptant les Coupes du monde. Aux Championnats du monde, tout le monde est à son meilleur, alors je ne pouvais pas demander mieux. J’ai roulé super bien, fait des dépassements intelligents et mon rythme était bon dans les côtes. La foule était un tunnel d’encouragement ! »

Sean Fincham (Colombie-Britannique, +3 min 29 s) a été le meilleur Canadien avec une 11e place, tandis que l’autre Québécois inscrit, le Sherbrookois Émile Farrell-Dessureault, a fini 45e (hors délai).

La dernière journée des épreuves de cross-country à ces mondiaux aura lieu samedi et elle sera très occupée avec trois épreuves prévues : celles des moins de 23 ans chez les femmes, ainsi que les courses élites féminine et masculine.