En rafale, 6 septembre 2019

PellerinThierry_arcons
Antoine Saito 
Thierry Pellerin

Canoë-kayak d’eau vive

Le parcours de Florence Maheu aux Finales de la Coupe du monde de canoë-kayak d’eau vive s’est arrêté en ronde des qualifications, jeudi, à Prague.

La kayakiste de Valleyfield a pris le 40e rang de la première des deux descentes de qualification. À sa seconde descente, elle s’est classée 19e. Seules les dix premières de cette manche étaient retenues pour le tour des demi-finales de vendredi.

Dans son ultime descente, la Québécoise a terminé à un peu moins de quatre secondes de la dixième et dernière qualifiée.

« J’ai fait une première manche très sûre qui n’a pas été assez rapide pour être dans le top-20 accédant directement à la demi-finale. Ma deuxième manche était assez rapide pour entrer dans le top-10, mais j’ai touché trois portes, ce qui a ajouté six secondes à mon temps final », a indiqué Maheu.

Gymnastique artistique

À la Coupe Challenge de gymnastique artistique de Szombathely, en Hongrie, Thierry Pellerin s’est classé 10e des qualifications au cheval d’arçons avec un pointage de 13,45 points. L’athlète de Lévis rate ainsi sa place en finale de deux rangs, mais se souviendra longtemps de cette performance, où il en a profité pour présenter son propre mouvement, le « Pellerin », une nouvelle sortie officiellement reconnue en son nom.

« J'ai eu à descendre légèrement ma note de départ pour me permettre de bien réussir ma sortie, c’est donc compréhensible que la note finale soit plus basse, a expliqué Pellerin. Cet accomplissement était un de mes objectifs de carrière et ça me motive pour la Coupe du monde à Paris, la semaine prochaine! »

Mathieu Csukassy a aussi pris part à la compétition en Hongrie, vendredi, mais n’a pu se qualifier pour les finales.