Vélo de montagne – Coupe du monde

Léandre Bouchard boucle sa saison à la porte du top-20

BouchardLeandre2019
Caroline Gauthier 
Léandre Bouchard

Montréal, 8 septembre 2019 (Sportcom) – Pour sa dernière Coupe du monde de vélo de montagne de la saison, Léandre Bouchard espérait terminer parmi les 20 premiers. L’athlète d’Alma est passé bien près, mais a finalement pris le 23e rang, dimanche, à Snowshoe, en Virginie occidentale.

« Je suis à la fois déçu et content », a admis celui qui a terminé 2 minutes 15 secondes après le gagnant du jour, le Suisse Lars Forster.

Bien positionné sur la deuxième ligne au départ, le cycliste de 26 ans aurait voulu mieux capitaliser sur cet avantage. « J’ai raté ma pédale au départ, a-t-il expliqué. J’aurais aimé rester plus en avant, mais ç’a eu un effet en chaîne parce que ç’a beaucoup roulé en peloton. »

Léandre Bouchard a toutefois su se ressaisir. Pédalant à un bon rythme et en négociant bien le parcours, il a su tirer son épingle du jeu en deuxième moitié de course. « J’ai été capable de prendre un bon groupe et nous avons progressé quand ç’a commencé à exploser et ça m’a permis de rattraper des places au classement peu à peu. J’ai vraiment bien joué mes cartes tactiquement en deuxième partie de course », a ajouté Bouchard qui a obtenu parmi les meilleurs chronos de tous les compétiteurs dans les deux derniers des neuf tours de la course.

Les Québécois Raphaël Gagné (62e), Félix Belhumeur (66e), Alexandre Vialle (67e) et Marc-André Fortier (71e) étaient aussi de la course élite masculine. Seule Québécoise du volet féminin, Cindy Montambault n’a pas terminé la course.

Terminer sur une bonne note

Ralenti par des pépins mécaniques, puis des ennuis de santé en début d’année, Léandre Bouchard s’est dit satisfait de la façon dont il a complété sa saison en Coupe du monde. Le porte-couleurs de Pivot Cycles – Ote avait d’ailleurs obtenu le meilleur résultat de sa carrière en août dernier grâce à sa 14e place à la Coupe du monde de Lenzerheide, en Suisse.

« C’est positif et très motivant pour la saison prochaine. Je suis très satisfait de mon niveau de forme et c’est vraiment encourageant », a indiqué le Québécois.

Les Coupes du monde 2019 sont terminées, mais il lui reste encore des courses à son calendrier. « Comme j’ai obtenu mon diplôme au printemps dernier (ndlr : un baccalauréat en éducation physique et santé à l’UQAC), c’est la première fois depuis longtemps que je ne retourne pas à l’école à l’automne », a expliqué Bouchard qui en profitera pour participer à quelques courses sanctionnées par l’Union cycliste internationale en Grèce. « Cela me permettra d’obtenir des points supplémentaires au classement qui me permettront de partir plus à l’avant l’an prochain. »

Raphaël Auclair cinquième chez les U23

L’étape de la Coupe du monde de Snowshoe était également significative pour Raphaël Auclair. Âgé de 22 ans, l’athlète de Québec prenait pour la dernière fois le départ de la course chez les moins de 23 ans.

Le cycliste a fermé ce chapitre de sa carrière d’une belle façon en perçant le top-5 dimanche après-midi.

« Ç’a vraiment bien été, je suis super content! Je n’aurais pas pu espérer mieux terminer mon parcours chez les U23 », a indiqué Auclair qui a accusé un retard de 37 secondes sur le vainqueur, le Suisse Filippo Colombo. « Je savais que j’avais une bonne forme et que le parcours était bon pour moi, mais j’étais quand même surpris d’être aussi en avant.  Je ne pensais pas être là, mais ç'a l’air que je suis capable! »

Bénéficiant d’une bonne place au départ, le Québécois était bien positionné en avant de la course. « J’ai été un peu surpris de me retrouver là alors je me suis dit qu’il fallait y aller all in, le gaz au fond, et qu’il arriverait ce qu’il arriverait. Ç’a marché! »

Cette cinquième place en fin de saison lui confirme qu’il est prêt à faire le saut chez les élites la saison prochaine. « J’ai été en progression toute l’année et maintenant je suis prêt à aller dans la cour des grands », a-t-il conclu.

Également en action dans cette catégorie, les Québécois Victor Verreault, Philippe St-Laurent et William Côté ont respectivement fini 42e, 44e et 49e.

Toujours chez les moins de 23 ans, Laurie Arseneault a pris le 18e rang de la course féminine qui a été remportée par la Britannique Evie Richard. Roxane Vermette et Juliette Tetreault ont suivi aux 22e et 23e échelons.