Water-polo – Championnats du monde juniors

Le Canada s’incline en huitièmes de finale

water-polo-junior-apryl-gonzalez
Twitter/Water Polo Canada 


Montréal, 12 septembre 2019 (Sportcom) – Les joueuses canadiennes de water-polo ont levé le pied de l’accélérateur pendant deux quarts contre l’Italie, jeudi, ce qui les a menées vers une défaite de 18-6 en huitièmes de finale des Championnats du monde juniors de Funchal, au Portugal.

Les Montréalaises Marianne Bouchard-Côté, Floranne Carroll, Apryl Gonzalez, Daphné Guèvremont et la Gatinoise Myriam Lizotte portent les couleurs de l’unifolié pour l’occasion.

Même si elles ont connu un bon début de rencontre, les représentantes du Canada ont vu leurs adversaires se forger une avance considérable aux deux quarts suivants. Après le troisième quart, elles tiraient de l’arrière 16-6 et la partie a finalement pris fin à 18-6. « Difficile de dire ce qui s’est passé, mais ç’a complètement dégénéré. En tant que gardienne, c’est dur sur le moral d’encaisser des buts quand l’équipe a autant de difficulté en défense. J’ai tout fait pour encourager mes coéquipières du début à la fin. », a fait savoir la gardienne Marianne Bouchard-Côté.

Floranne Carroll a été la meilleure marqueuse du Canada avec une récolte de trois buts. Daphné Guèvremont, Paige Donald et Verica Bakoc se sont aussi inscrites au pointage. Selon Bouchard-Côté, un relâchement des Canadiennes jumelé à des ajustements des Italiennes est venu faire toute la différence. « J’ai donné le meilleur de moi-même, tout comme le reste de l’équipe, mais nous avons eu des lacunes en défense et l’Italie en a profité en nous attaquant par le centre, surtout au troisième quart. »

Sur un plan individuel, la gardienne montréalaise est tout de même satisfaite de sa performance, même si « la défaite et le nombre de buts accordés font mal à l’orgueil ». « J’ai eu des difficultés en début de tournoi et j’ai décidé d’en parler à ma psychologue sportive. Ça m’a grandement aidé, je suis en confiance et prête à motiver mes coéquipières. Je pense la conseiller au reste de l’équipe. »

1 victoire et 2 défaites aux préliminaires

Depuis le début du tournoi, les Canadiennes ont eu du mal à lancer leurs rencontres du bon pied. Elles tiraient de l’arrière 6-2 au deuxième quart contre la Chine, en lever de rideau, puis ont finalement perdu 12-9. Un scénario similaire s’est produit dans le revers de 16-9 contre la Grèce et même dans l’unique victoire du Canada, signée 8-4 contre la Nouvelle-Zélande.

La formation canadienne reprendra l’action face au Brésil pour un match de classement pour les rangs 9 à 12, vendredi. « Il ne faut pas les sous-estimer, c’est une bonne formation qui va essayer de créer de la confusion dans notre défensive. Elle sait cadrer le ballon et il faudra commencer fort dès le début du match », a conclu Marianne Bouchard-Côté.