Paracyclisme – Championnats du monde

Marie-Ève Croteau de retour dans l’élite mondiale

CroteauMarieEve_Rio2016_CLM1
Photo Angela Burger / CPC 
Marie-Ève Croteau

Montréal, 13 septembre 2019 (Sportcom) – Certaines prestations sportives dépassent le simple classement. C’est ce qu’a vécu Marie-Ève Croteau, vendredi, alors qu’elle a récolté la médaille de bronze de la classe T2 au contre-la-montre individuel des Championnats du monde de paracyclisme sur route présentés à Emmen, aux Pays-Bas.

La Québécoise a franchi la ligne d’arrivée des 20,8 kilomètres après un effort de 40 minutes 1,40 seconde, soit avec un retard de 1 minute 49,74 secondes sur la championne du monde, l’Australienne Carol Cooke (38 min 11,66 s). L’Américaine Jill Walsh (+1 minute 1,71 seconde) a fini au deuxième rang.

Ce podium avait un goût de délivrance pour l’athlète de Québec.

« Je suis sincèrement contente du résultat, car j’ai trimé très dur pour remonter dans le Top-3 mondial après plusieurs problèmes de santé majeurs. Beaucoup de gens connaissent mon histoire avec tous ces obstacles des dernières années. Cette médaille est le fruit d’un travail acharné pour gravir les échelons et elle vaut son pesant d’or pour moi et bien des gens autour de moi. J’ai été longtemps une lionne en cage, mais maintenant, je suis libre ! »

Trouver un équilibre entre puissance et vitesse, tel était l’objectif de Marie-Ève Croteau si elle voulait mettre la main sur une médaille.

« Je savais que ma jambe droite était puissante, mais le facteur vent nous joue souvent des tours. Tu te dis « OK j’ai un vent de face pour l’aller, donc logiquement, un vent de dos au virage en épingle. Mais non, c’était encore un vent de face ! » Bref, ce fût mission accomplie sur toute la ligne même que j’ai battu mon propre record de puissance avec une moyenne de 184 watts. Ma jambe était en feu et au rendez-vous ! »

De son côté, Charles Moreau (H3) a conclu au cinquième échelon de sa course. Le paracycliste de Victoriaville a stoppé le chrono à 30 min 58,90 s. L’Allemand Vico Merklein (29 min 49,20 s) a remporté l’épreuve devant l’Italien Paolo Cecchetto (+44,18 secondes) et l’Autrichien Walter Ablinger (+59,67 secondes).

Également en action dans cette catégorie, les Canadiens Alex Hyndman et Joey Desjardins pointent respectivement en sixième et neuvième places.

Les Championnats du monde se poursuivront ce week-end avec la présentation de la course sur route.