Gymnastique artistique – Championnats du monde

Les Canadiennes septièmes au monde

20191008 gymnastique - mondiaux - victoria woo
Gymnastique Canada 


Montréal, 8 octobre 2019 (Sportcom) – Quelques jours après avoir assuré leur qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo, Victoria Woo et ses coéquipières de l’équipe nationale ont participé à la finale par équipe des Championnats du monde de gymnastique artistique de Stuttgart, mardi, en Allemagne. Les Canadiennes ont accumulé un total de 160,563 points pour conclure la compétition au septième rang du classement général.

En compagnie de la Néo-Écossaise Elisabeth Black, des Ontariennes Brooklyn Moors et Anne-Marie Padurariu ainsi que de la Britanno-Colombienne Shallon Olsen, Woo tentait de mettre un point d’exclamation à une semaine déjà bien remplie. Quelques erreurs coûteuses ont toutefois empêché l’équipe nationale d’améliorer sa marque de 162,922 points récoltée samedi lors des qualifications. Malgré tout, c’est une ambiance positive qui régnait autour des gymnastes canadiennes à la fin de la journée.

« Nous n’avions pas d’objectif précis aujourd’hui (mardi). Notre but premier était de nous qualifier pour Tokyo et nous avions réussi cette fin de semaine. Honnêtement, le reste était de l’extra pour nous », a indiqué Woo. Cette dernière a participé aux barres asymétriques, où elle s’est surpassée avec un total de 13,333 points. « Ça s’est vraiment bien passé! Je pense que c’est ma deuxième meilleure routine à vie et je suis très contente du résultat », a-t-elle ajouté.

Les Américaines ont décroché la médaille d'or avec 172,330 points, tandis que les Russes (166,529 points) et les Italiennes (164,796 points) sont venues compléter le podium.

La Québécoise a livré la marchandise en finale, mais n’a pas assuré sa place parmi les filles qui iront à Tokyo pour autant. Le processus de sélection reprendra cet hiver avec différentes compétitions nationales et internationales.

Si elle veut être choisie, Victoria Woo devra prouver qu’elle a bel et bien ce qu’il faut pour représenter le Canada aux Jeux olympiques de 2020. « Je sais que je dois ajouter de la difficulté dans ma routine si je veux avoir ma place dans l’équipe. Je suis vraiment motivée pour la suite des choses et je vais travailler fort. »

D’ici là, l’athlète de 21 ans sera de retour au Québec la semaine prochaine afin de profiter d’un repos bien mérité. « Nous avons eu un calendrier très chargé depuis le mois de janvier et j’ai besoin de prendre une petite pause. Ensuite, je serai prête à retourner à l’entraînement et à tout donner pour atteindre mes objectifs. »