Canoë-kayak d’eau vive – Compétition préparatoire olympique

« Ma course a démontré que je suis en mesure d’atteindre une finale » – Florence Maheu

MaheuFlorence2
Photo Facebook 
Florence Maheu

Montréal 27 octobre 2019 – Florence Maheu a raté la finale de peu, dimanche, en terminant à 2,90 secondes du dixième et dernier rang donnant accès à la manche ultime de la Compétition préparatoire olympique de canoë-kayak d’eau vive disputée à Tokyo, au Japon.

Treizième à l’issue des qualifications en K1, Maheu a connu un bon départ lors de la demi-finale, mais une bourde commise en toute fin de course est venue mettre fin à ses espoirs d’atteindre la première finale individuelle de sa carrière.

Malgré ce faux pas, la kayakiste québécoise était heureuse du travail accompli lors de cette compétition remportée par l’Allemande Ricarda Funk.

« C’était un parcours exigeant et mon erreur m’a coûté une place en finale. Je demeure tout de même très satisfaite du résultat, surtout parce que ma course d’aujourd’hui (dimanche) a démontré que je suis en mesure d’atteindre une finale », a indiqué celle qui a finalement terminé au 13e rang, avec un temps de 117,65 s.

Il s’agissait d’une deuxième compétition en quelques semaines pour Maheu qui avait conclu avec une 40e place lors des Championnats du monde de La Seu d’Urgell, en Espagne, à la fin du mois de septembre.

« C’est une situation assez inhabituelle pour nous, car normalement, notre saison se termine tout de suite après les Championnats du monde », a-t-elle poursuivi. « Nous venons tout juste de reprendre l’entraînement et ça n’a pas été facile de retourner à la compétition si peu de temps après la dernière course. »

Toujours en mode attente

Près d’un mois après avoir conclu sa saison, Florence Maheu ne sait toujours pas si sa 20e place au classement des nations en K1 permettra au Canada d’obtenir un laissez-passer pour les Jeux olympiques de Tokyo. L’athlète de Salaberry-de-Valleyfield devrait toutefois en savoir davantage au cours des prochains jours.

« Nous attendons encore la redistribution des quotas de la ICF (International Canoe Federation) pour savoir si nous aurons une place pour Tokyo. En théorie, ils ont jusqu’au 1er novembre pour rendre les décisions, alors nous saurons très bientôt », a-t-elle conclu.

Rappelons que les 18 meilleures compétitrices provenant de pays différents auront un billet pour leur nation en vue des Jeux de Tokyo 2020. Florence Maheu est donc à deux rangs de qualifier le Canada.

En attendant l’annonce, la Québécoise prolongera son passage au Japon, où elle participera à un camp d’entraînement pendant la prochaine semaine.