Patinage de vitesse courte piste – Coupe du monde

Qui arrêtera Kim Boutin ?

20191110KB
Capture d'écran 
Kim Boutin, médaillée d'or au 500 m

Montréal, 10 novembre 2019 – Kim Boutin a une fois de plus démontré qu’elle était la meilleure au monde depuis le début de la saison en Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste. Dimanche, à Montréal, la Sherbrookoise a mené l’équipe canadienne à une récolte de trois médailles, une de chaque couleur, à l’Aréna Maurice-Richard, notamment grâce à sa victoire au 500 mètres.

« Le coaching cet été était vraiment fait sur les aspects techniques de ma vitesse et clairement, ils sont de plus en plus acquis. Je n’étais pas aussi solide l’an dernier », commenté Boutin pour expliquer ses succès. « À chaque course, c’est un défi pour moi et je ne me concentre pas sur le résultat, mais bien sur la façon que je dois patiner. Je repars à zéro à toutes les fois que j’arrive sur la glace. »

La Sherbrookoise poursuit donc sa série de victoires consécutives en finale individuelle à un total de quatre. Autre signe qu’elle a poursuivi son erre de la semaine dernière alors qu’elle avait abaissé la marque mondiale sur cette distance à Salt Lake City, Boutin a enregistré un record de piste sur la glace montréalaise.

Également finaliste, la Montréalaise Alyson Charles s’est classée quatrième.

« Je vois qu’il me reste encore du travail à faire et ça me motive à travailler, car la plus vite au monde est dans mon équipe », a-t-elle reconnu.

Courtney Lee Sarault, du Nouveau-Brunswick a été médaillée d’argent au 1000 mètres, alors que le relais féminin formé de Boutin, Charles, Sarault et Danaé Blais a obtenu le bronze. Claudia Gagnon a aussi été médaillée, car elle avait patiné en demi-finale.

Les Chinoises ont mené la finale de bout en pour finir devant les Russes.

« C’est parti vite ! Durant toute la fin de semaine, les Chinoises ont imposé un rythme d’enfer et c’était difficile de dépasser, alors nous devions être patientes et être alertes aux opportunités. Nous l’étions en étant deuxièmes, mais malheureusement, nous avons perdu notre position pour nous retrouver troisièmes », a commenté Charles, qui croit que l’ordre des relayeuses pourrait être modifié au cours des prochains arrêts du circuit de la Coupe du monde.

Boutin confirme qu’il y a encore un travail de peaufinage à faire au sein du quatuor qui a obtenu le même résultat qu’à la Coupe du monde de Salt Lake City.

« Nous faisons de petites erreurs et ce sont des positions que nous perdons facilement. Nous pouvons être meilleures à ce niveau-là. Par contre, nous avons de la ténacité et nos échanges vont super bien et (la prochaine étape) ce sera de prendre de la confiance dans notre relais. »

Du côté masculin, aucun patineur canadien n’a pris part à une finale A. Cédrik Blais (Châteauguay) s’est classé deuxième de la finale B au 500 m.

La troisième étape du circuit de la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste sera présentée à Nagoya, au Japon, du 29 novembre au 1er décembre.

Autres résultats québécois

1000 m femmes
12-
Claudia Gagnon
17- Danaé Blais

500 m Hommes
9-
Steven Dubois
15- Maxime Laoun

1000 m Hommes
12- William Dandjinou
17-
Charles Hamelin
19- Pascal Dion