Patinage de vitesse longue piste – Coupe du monde

Les Canadiens tout juste à court de l’argent

20191122 Longuepiste
Patinage de vitesse Canada 


Montréal, 22 novembre 2019 – Le trio québécois composé de Laurent Dubreuil, David La Rue et Alex Boisvert Lacroix a terminé à quelques centièmes de seconde des Chinois, vendredi, lors du sprint par équipe de la Coupe du monde de Tomaszow Mazoviecki, en Pologne, pour récolter une deuxième médaille de bronze en autant de compétitions cette saison.

L’équipe nationale masculine a conclu la course avec un temps de 1 min 20,966 s, soit 0,12 seconde de plus que les représentants chinois qui ont profité de l’occasion pour rafler leur deuxième médaille d’argent de la campagne.

 « Je pense que nous aurions pu aller chercher l’argent aujourd’hui (vendredi) », a indiqué Laurent Dubreuil au terme de l’épreuve. « Même si nous terminons seconds, je pense que nous pouvons dire mission accomplie. Nous voulions remonter sur le podium et c’est chose faite. »

Contrairement à la semaine dernière, c’est Alex Boisvert-Lacroix qui complétait l’équipe canadienne lors de cette épreuve, lui qui prenait la place de Gilmore Junio. « Je suis bien content de démarrer la Coupe du monde avec une médaille en équipe, ça donne de la bonne énergie positive », a déclaré le patineur montréalais.

Ce dernier était aussi bien heureux de constater la progression de sa formation qui, selon lui, peut définitivement aspirer à l’argent dans un avenir rapproché.

« Il ne manquait pas grand-chose pour que nous finissions deuxièmes, mais je sais que nous pouvons faire encore mieux! Si je compare à la semaine passée, nos échanges étaient mieux exécutés, alors c'est déjà un pas dans la bonne direction. »

Les Néerlandais encore « trop forts »

La formation des Pays-Bas a poursuivi sa domination à cette épreuve, franchissant la distance en 1 min 21,163 s pour remporter la médaille d’or. Aux dires de Laurent Dubreuil, force est de constater qu’il sera difficile de rattraper l’équipe néerlandaise.

« Les gars des Pays-Bas sont très forts! Leur équipe compte sur d’excellents patineurs qui dominent les épreuves individuelles présentement et, honnêtement, s’ils font une bonne course, ils sont pratiquement imbattables. »

Malgré tout, l’athlète de Lévis reste optimiste pour ses coéquipiers et lui. « Je ne dis pas que c’est impossible de les battre cette année, mais il faudra rehausser notre niveau. Il y a toujours une petite compétition à l’interne pour gagner nos places pour le relais et nous allons continuer de nous améliorer. »

Maltais 12e au 3000 m

Seule autre Québécoise en action vendredi, Valérie Maltais a conclu son 3000 m en 4 min 11,219 s, un chrono bon pour le 12e rang du groupe A.

C’est l’Ontarienne Isabelle Weidemann (4 min 4,679 s) qui a remporté l’épreuve, terminant devant la Néerlandaise Carlijn Achtereekte (+0,47 seconde) et sa compatriote Ivanie Blondin (+1,40 seconde).

Samedi, Béatrice Lamarche et Antoine Gélinas-Beaulieu feront leur entrée en participant respectivement au 500 m féminin (groupe B) et au 1500 m masculin. David La Rue (groupe B) sera aussi de cette épreuve.