Cyclisme sur piste – Coupe du monde

Lauriane Genest décorée pour une première fois en Coupe du monde

GenestLauriane2018
Photo Facebook/Lauriane Genest 
Lauriane Genest

Montréal, 8 décembre 2019 (Sportcom) – Si Lauriane Genest affirmait avoir repris confiance en elle samedi après l’épreuve du sprint, elle l’a prouvé sur la piste en keirin, dimanche, en mettant la main sur la médaille d’argent à la Coupe du monde de Cambridge, en Nouvelle-Zélande.

« Je suis très fière de mes performances en fin de semaine en Nouvelle-Zélande, notamment ma première médaille en carrière en Coupe du monde! » s’est exclamée la Lévisienne qui avait pris le cinquième rang au sprint samedi.

Dimanche, seule la Sud-Coréenne Hyejin Lee a été plus rapide que la Québécoise en finale. L’Australienne Stephanie Morton est venue compléter le podium.

Genest a d’abord terminé 5e de son groupe au premier tour, la forçant ainsi à passer par le repêchage où elle a gagné sa course. Elle a signé une deuxième victoire à la ronde suivante afin d’accéder à la finale.

Du côté masculin, Hugo Barrette et Joël Archambault étaient en action à l’épreuve du sprint afin de boucler cette Coupe du monde. Barrette, des Îles-de-la-Madeleine, a été stoppé aux huitièmes de finale pour se classer 16e, tandis qu’Archambault a pris le 20e rang.

« La journée a bien commencé avec un record personnel au 200 m. C'était la première fois que je roulais sous la barre des 10 secondes au niveau de la mer. Par contre, j'ai fait une erreur à mon affrontement au sprint et ça ne m'a pas permis d'être compétitif », a analysé Archambault, de Sainte-Christine.

Ce dernier avait conclu le keirin en 13e place, samedi, un résultat satisfaisant, aux dires du principal concerné. « Ça égalise ma meilleure performance en Coupe du monde, mais c’est surtout que je suis passé très près de pouvoir me qualifier en vue de la deuxième manche (0,045 seconde). »

Les pistards se dirigeront maintenant vers l’Australie, à Brisbane, pour la Coupe du monde qui aura lieu la fin de semaine prochaine.