Rugby à 7 – Séries mondiales (femmes)

Une fiche de 1-1 avant la ronde éliminatoire

RugbyCanada20190420
Twitter Rugby Canada 


Montréal, 14 décembre 2019 (Sportcom) – L’équipe canadienne féminine de rugby à 7 a remporté un match et subi une défaite, samedi, à la veille du tableau éliminatoire de l’étape du Cap (Afrique du Sud) comptant pour les Séries mondiales. Les Canadiennes ont eu raison des Espagnoles 28-7 pour ensuite perdre 14-12 contre les Françaises.

Contre l’Espagne Bianca Farella et Ghislaine Landry ont mené leur équipe vers la victoire. Landry a marqué ses deux essais en première demie, tandis que Farella l’a imitée avec deux en seconde demie.

Le match contre la France a mal commencé pour les Canadiennes qui tiraient de l’arrière 14-0 à la mi-rencontre. Dans cet affrontement serré où les deux formations ont inscrit deux essais chacune, c’est une conversion ratée du Canada qui aura fait la différence.

Les Françaises ont vu les Canadiennes s’inscrire au pointage grâce à l’essai de Brittany Benn à la 10e minute, sauf que la conversion qui a suivi a été ratée. Charity Williams a diminué l’écart à 14-10 et Landry a réussi la conversion, sauf que la différence de 2 points n’a ensuite pu être comblée avant la fin du temps réglementaire.

« Le moral est bon, on a eu de très bons moments dans la journée et deux simples erreurs nous ont coûté le dernier match », a reconnu Karen Paquin, de Québec. « Toutefois, nous avons terminé fortes en deuxième demie. Nous avons dû revenir de l'arrière dans des conditions de terrain mouillé, ce qui ne favorise pas l'attaque. »

Une semaine plus tôt, aux Séries mondiales de Dubaï, le Canada avait eu raison de la France 19-7 en quart de finale. Les Canadiennes avaient conclu le tournoi sur la deuxième marche du podium.

Elissa Alarie et Pamphinette Buisa sont les autres Québécoises de la formation canadienne.

Dimanche, le Canada affrontera les États-Unis.

« La table est mise pour un gros quart de finale demain. Nous avons hâte et nous savons ce que nous avons à faire. Nous devrions y aller un match à la fois, car ce serait naïf de penser à la finale avant d'avoir joué le match des quarts », a conclu Paquin.