Rugby à sept – Séries mondiales

Le Canada obtient l’argent en Nouvelle-Zélande

PaquinKaren_action
Photo Rugby Canada 
Karen Paquin

Montréal, 26 janvier 2020 (Sportcom) – L’équipe canadienne féminine de rugby à sept a été vaincue par la formation néo-Zélandaise en finale des Séries mondiales à Hamilton, dimanche, en Nouvelle-Zélande. Le parcours des Canadiennes s’est ainsi conclu sur un revers de 24-7.

« Notre défense était solide en première demie et nous étions patientes en attaque malgré une forte opposition. Nous avons échappé le match en seconde mi-temps sur quelques erreurs défensives et parce que nous n'avons pas réussi à réceptionner nos bottés d'envoi », a confié Karen Paquin.

Le Canada avait complété la ronde préliminaire avec une fiche parfaite de 3-0. Après des victoires convaincantes de 24-7 contre l’Irlande et de 35-5 contre l’Espagne, les représentantes de l’unifolié ont amorcé la journée de dimanche avec un gain de 21-19 sur la France.

Ensuite, en demi-finale, le Canada a eu le meilleur 28-19 sur l’Australie, une autre formation qui n’avait pas connu la défaite en ronde préliminaire. « Pendant la demi-finale, notre confiance était inébranlable. Malgré la pression et le pointage très serré du début à la fin, nous savions que nous avions les armes pour prendre le dessus », a déclaré Karen Paquin.

Tout comme Paquin, les Québécoises Bianca Farella et Elissa Alarie ont joué un rôle sur le terrain lors de ces matchs éliminatoires. Farella est notamment devenue la deuxième joueuse de l'histoire des Séries mondiales féminines à marquer 150 essais, elle qui a ouvert la marque en demi-finale.

Il s’agit d’une troisième médaille de suite pour la troupe de l’entraîneur-chef John Tait dans le circuit des Séries mondiales. Après une décevante sixième place à Glendale, en octobre dernier, elle a décroché l’argent à Dubaï et le bronze au Cap. C'est également la troisième fois de suite que les Néo-Zélandaises viennent jouer les troubles-fêtes en ronde éliminatoire, elles qui ont raflé l'or aux trois dernières Séries mondiales.

« Nous ne pouvons nous permettre d'erreurs défensives contre elles, chaque plaquage compte. Il faut vraiment que les bases soient fortes pour avoir le dessus. Le tournoi nous laisse un peu sur notre faim, car encore une fois, nous étions si près du but. Nous sommes fières de notre constance, mais nous savons que nous sommes capables de plus »

La prochaine étape aura lieu la semaine prochaine à Sydney, en Australie. À mi-chemin de la saison, le Canada occupe la troisième position du classement général des Séries mondiales, derrière la Nouvelle-Zélande et l’Australie.