Patinage de vitesse courte piste

Kim Boutin passera de l’étude à l’action

2019-kim-boutin
Twitter/Patinage de vitesse Canada 


Montréal, 29 janvier 2020 (Sportcom) – Après avoir observé ses rivales d’un autre point de vue alors qu’elle reposait un genou blessé durant les Championnats des quatre continents à Montréal plus tôt en janvier, la patineuse de vitesse sur courte piste Kim Boutin a hâte de les retrouver en Coupe du monde la semaine prochaine.

« Les quatre continents, c’est une compétition que je voulais faire. C’était une opportunité de s’améliorer. Je pense qu’à un certain niveau, on emmagasine toute l’information, tous les petits détails, tous les petits trucs. Cette fois, je l’ai fait d’une façon différente », a-t-elle dit mercredi à la fin d’un entraînement à l’aréna Maurice-Richard.

De l’extérieur de la glace, elle a pu prendre du recul et analyser ses adversaires, dont la Coréenne Choi Min Jeong, championne de trois épreuves individuelles à Montréal. Surtout, Kim Boutin a saisi l’occasion pour surveiller des rivales qu’elle connait moins et qui se sont démarquées.

L’athlète de Sherbrooke, qui vise un titre de championne du monde, a connu un début de saison remarquable, remportant huit médailles individuelles en Coupe du monde, dont six d’or. À moins de 10 jours de la prochaine étape, elle assure ne rien ressentir à son genou en patinant à l’entraînement.

« Les Coupes du monde du début de la saison ont vraiment bien été. Il y a eu une petite baisse en Asie, mais je pense que c’est normal avec la pression que je me mets », a-t-elle affirmé, ajoutant que les prochaines courses font partie d’un processus vers les Championnats du monde qui auront lieu en Corée du Sud, au mois de mars.

Avec le sourire, Kim Boutin a ajouté que la chimie est excellente au sein de la formation, notamment au relais.

Charles Hamelin en confiance

Après ne pas avoir participé aux Coupes du monde en Asie l’automne dernier, les Championnats des quatre continents ont permis au vétéran Charles Hamelin de noter où il en était rendu dans son processus de retour à la compétition. Les résultats ont été concluants, pour celui qui a terminé en quatrième place au 1000 m et au 1500 m.

« Ce n’était que du positif durant cette fin de semaine, a-t-il dit. Je m’en vais en Europe avec une super confiance. J’ai juste hâte de courser et de voir où je peux me rendre. »

L’athlète de Sainte-Julie est particulièrement heureux de revenir pour la Coupe du monde de Dresde, en Allemagne, où il souhaite être des finales.

« Je suis vraiment surexcité d’aller là-bas. C’est une glace super rapide et je sais que ça va bien aller. Il y a de très bons patineurs chez les Européens et le calibre sera totalement différent qu’aux quatre continents », a-t-il affirmé, ajoutant être heureux de retrouver ses coéquipiers qui sont enthousiastes de le voir revenir patiner en Coupe du monde.

Les étapes européennes de la Coupe du monde, les dernières avant les Championnats du monde, auront lieu à Dresde du 7 au 9 février, puis à Dordrecht, aux Pays-Bas, du 14 au 16 février.