Patinage de vitesse courte piste – Coupe du monde

Une cinquième pour Boutin, une première pour Dubois

Boutin20191201
International Skating Union) 
Kim Boutin

Montréal, 9 février 2020 (Sportcom) – Kim Boutin et Steven Dubois ont brillé à la dernière journée de la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste de Dresde, en Allemagne, alors qu’ils ont tous les deux remporté leur finale du 500 m. Boutin obtient ainsi sa cinquième médaille d’or cette saison sur cette distance, tandis que pour Dubois, il s’agit de la première médaille d'or individuelle de Coupe du monde de sa carrière, toutes distances confondues.

Impériale depuis le début de la saison sur cette distance, Boutin a une fois de plus fait la loi et elle a mené l’épreuve de bout en bout, non sans avoir été talonnée par la Chinoise Qu Chunyu.

« Aujourd’hui (dimanche), un de mes objectifs était de penser technique et être relaxe, car souvent dans les deux derniers tours, je me fais rattraper et je suis un peu plus vulnérable. J’ai gardé ma technique jusqu’à la fin et ç’a bien été […] À chaque fois, c’est un nouveau défi, car ce sont de nouvelles personnes en finale. »

Même si elle domine le circuit depuis le début de la saison, la Sherbrookoise ne tient rien pour acquis.

« Honnêtement, les filles sont de plus en plus rapides au départ. J’ai traîné un peu de la patte au départ où mon temps de réaction était moins bon et je me sentais un petit peu en arrière. Il ne faut donc pas que je relâche, car les filles sont vraiment crinquées quand elles sont avec moi au départ. Il faut que je relève le niveau », a conclu la triple médaillée olympique en riant.

Dubois et de l’or

Dans une finale à cinq où il était le dernier sur la ligne de départ, Steven Dubois a effectué un spectaculaire dépassement par l’extérieur qui lui a permis de passer de la quatrième à la première place.

« C’est la chose dont je suis le plus fier dans ma carrière. Le feeling de gagner la médaille d’or, c’est incroyable ! Il n’y a juste pas de mot ! J’avais le potentiel cette année pour avoir une médaille d’or, sauf que de le faire, c’est une autre chose. D’avoir remporté ma première médaille d’or, peut-être que ça va m’ouvrir des portes pour en avoir d’autres aux prochaines compétitions », a reconnu Dubois.

Celui qui avait été médaillé d’argent au 1000 m de la Coupe du monde de Montréal et décoré du bronze au 500 m à Shanghai a pleinement profité de la brèche qui est apparue devant lui.

« Je voulais prendre de la vitesse pour faire un bon dépassement en fin de course. J’avais donc un écart avec le patineur en avant de moi. Le Hongrois a dépassé le Coréen qui a essayé de le bloquer. Tous les deux ont perdu de la vitesse et je me suis retrouvé en avant en dépassant par l’extérieur. Jamais je n’ai vu une aussi belle occasion se présenter à moi. »

Également finaliste, Cédrik Blais a conclu en quatrième place à la suite de la disqualification du Sud-Coréen Hwang Dae Heon.

Charles Hamelin a lui aussi bien fait en finale du 1500 m, mais il a raté la troisième marche du podium de 0,128 seconde.

En finale B du 1500 m féminin, Danaé Blais a quant à elle pris le premier rang, tandis que Claudia Gagnon s’est classée cinquième.

Autres résultats québécois

500 m F
13- Alyson Charles

500 m H
17- Jordan Pierre-Gilles

1500 m H
16- Pascal Dion

Relais féminin 3000 m, finale B
1- Canada