Patinage de vitesse longue piste – Championnats du monde

Journée mémorable pour Antoine Gélinas-Beaulieu

1-2020AGBbronze
Webdiffusion - CBC Sports 
Podium 2020 au départ groupé des Championnats du monde de Salt Lake City

Montréal, 16 février 2020 – Malgré un répit de moins d’une heure entre ses deux épreuves disputées dimanche, Antoine Gélinas-Beaulieu est parvenu à « trouver ses jambes » pour remporter la première médaille de sa carrière au départ groupé, dernière course présentée aux Championnats du monde patinage de vitesse longue piste de Salt Lake City, en Utah.

Après s’être classé septième du 1500 m en réalisant le meilleur temps de sa carrière sur cette distance (1 min 42,550 s), le patineur originaire de Sherbrooke a réussi « l’improbable », à peine quelques minutes plus tard, en raflant le bronze à sa troisième présence à vie au départ groupé.

« Je suis surpris de la manière dont les choses se sont déroulées! Honnêtement, je misais beaucoup plus sur le 1500 m que sur le départ groupé, mais je ne peux être plus satisfait des deux résultats! » a indiqué Gélinas-Beaulieu, quelques instants à peine après avoir reçu sa médaille.

Conscient du peu de temps de repos dont il bénéficiait entre ses deux courses, le Québécois avait établi une stratégie conservatrice en vue de sa dernière épreuve, mais les choses ont bien vite changé pour tourner en sa faveur.  

« Mon but était de m’économiser en restant dans le peloton. Par contre, tout s’est passé différemment! Je me suis ramassé à l’avant et j’ai travaillé avec les meneurs pour garder notre priorité sur les autres », a analysé Beaulieu-Gélinas, qui a tout donné dans les derniers instants de la course.

« À la fin, quand nous nous sommes fait rattraper, il me restait assez de jus et j’ai sprinté vers la médaille de bronze! »

Auteur d’un chrono de 7 min 40,270 s, l’athlète de 27 ans est monté sur le podium en compagnie de son compatriote Jordan Belchos (7 min 39,790 s) et du vainqueur, le Néerlandais Jorrit Bergsma (7 min 39,490 s). Ce moment a d’ailleurs suscité un moment de nostalgie pour celui qui s’était détaché du sport le temps de quelques années, avant d’effectuer un retour à la compétition en 2015.

« Il y a quatre ans, quand j’ai vu le départ groupé, je me suis dit que ce pourrait être mon genre d’épreuve et ça m’a motivé. Aujourd’hui, je suis médaillé aux Championnats du monde, c’est incroyable! » a exprimé Antoine Gélinas-Beaulieu avant de retourner célébrer avec ses comparses.

Double satisfaction pour Maltais

Seule autre Québécoise en action dimanche, Valérie Maltais était du départ groupé féminin, où elle a obtenu le meilleur résultat de sa carrière à cette épreuve en terminant sixième. « Je me suis vraiment bien sentie aujourd’hui et j’avais de bonnes jambes. J’ai fait une bonne course et je suis vraiment contente de mon résultat », a mentionné la Saguenéenne à l’issue de sa journée de travail.

La satisfaction de Maltais dépassait toutefois la performance individuelle, elle qui a épaulé sa coéquipière Ivanie Blondin tout au long de la course, en route vers la conquête de l’or. « Elle a eu une grosse fin de semaine et j’ai travaillé pour l’avantager en bouchant les trous. Nous voulons toutes bien faire au niveau personnel, mais nous essayons toujours de nous aider selon nos forces et nos faiblesses. Nous avons fait un bon travail d’équipe dans une course individuelle et c’était plaisant de célébrer avec elle à la fin », a conclu Maltais.

Fort d’une récolte de neuf médailles, le contingent canadien présent à Salt Lake City sera de retour au pays lundi et amorcera sa préparation en vue des Championnats du monde toutes distances qui se dérouleront du 28 février au 1er mars, à Hamar, en Norvège.