Ski de fond – Coupe du monde

Katherine Stewart-Jones maintient le rythme

KatherineStewartJones2020_NordiqFocus
NordicFocus 
Katherine Stewart-Jones

Montréal, 18 février 2020 (Sportcom) – Seulement 1,01 seconde séparait Katherine Stewart-Jones de la 30e et dernière place disponible pour les quarts de finale lors du sprint libre de la Coupe du monde de ski de fond d’Are, en Suède, mardi. La Québécoise a pris le 34e rang des qualifications.

Pour une deuxième compétition consécutive, Stewart-Jones a signé le meilleur résultat canadien de la journée. « Je me sentais super bien, donc j’étais un peu déçue », a dit la fondeuse, qui est maintenant 33e au classement général.

L’athlète de Chelsea gagne en confiance et poursuit l’une des meilleures séquences de sa carrière alors qu’elle traverse la portion du calendrier la plus exigeante de la saison.

Dimanche, à Östersund en Suède, elle avait terminé en 32e place, mais avait signé le neuvième meilleur temps de la poursuite sur 10 km de style classique. Le 25 janvier, à Oberstdorf en Allemagne, elle s’était classée au 31e échelon à l’épreuve de skiathlon.

« Je pense que c’est la première année où je suis constamment proche des 30 premières. Avant, c’était plus si j’avais une vraiment bonne course, de vraiment bonnes sensations, avait-elle dit à Sportcom lundi soir. Ma forme est plus constante et je crois que c’est vraiment important pour faire de bons résultats. »

Katherine Stewart-Jones estime que les effets d’un meilleur entraînement avant le début de la saison se font ressentir cet hiver. De plus, elle assure que le moral est très bon au sein de l’équipe canadienne. Par ailleurs, elle se réjouit du retour à la compétition de sa coéquipière de longue date Cendrine Browne.

« En général, c’est vraiment encourageant de voir les Canadiennes bien faire. On a eu plusieurs top-30 cette année. Chaque course, on compétitionne pour des points et ça faisait très longtemps que nous n’avions pu pas eu une équipe forte comme ça », a affirmé Stewart-Jones.

Mardi à Are, Browne a fini en 45e place avec un chrono de 2 min 32,18 s. La Canadienne Emily Nishikawa a suivi au 49e échelon (2 min 33,34 s). Trois Norvégiennes sont montées sur le podium. En finale, Therese Johaug (2 min 27,56 s) a devancé ses compatriotes Heidi Weng (+1,73 s) et Astrid Uhrenholdt Jacobsen (+2,47 s).

Chez les hommes, Alexis Dumas a conclu le parcours en 76e place et Ricardo Izquierdo-Bernier, en 78e. Le Norvégien Johannes Hoesflot Klaebo (2 min 02,63 s) est monté sur la plus haute marche du podium. L’Italien Federico Pellegrino (+2,39 s) et le Français Renaud Jay (+3,70 s) ont été les deuxième et troisième à franchir la ligne d’arrivée.

Les Canadiens participeront jeudi à l’épreuve du 38 km libre départ groupé qui relie les stations de Storlien, en Suède, et de Meraker, en Norvège.