Cyclisme sur route – Tour d’Andalousie (2.Pro) et Tour d’Algarve (2.Pro)

Deuxième victoire d’étape spectaculaire pour Fuglsang

HouleHugo_portrait_2020_2
Astana 
Hugo Houle

Montréal, 21 février 2020 (Sportcom) – Le « début catastrophique » qu’ont connu Hugo Houle et ses coéquipiers chez Astana ne laissait pas présager une deuxième victoire d’étape pour leur meneur Jakob Fuglsang au Tour d’Andalousie. C’est tout de même ce que le Danois a réussi à faire contre toute attente, vendredi, lui qui consolide ainsi son avance au classement général.

« On a complètement manqué notre coup! Je n’avais jamais perdu le contrôle d’une étape comme ça dans toutes les courses où on a eu la chance d’être devant », a déclaré le cycliste de Sainte-Perpétue au sujet du départ laborieux de son équipe.

Pendant un bon moment, Jakob Fuglsang et l’Espagnol Ion Izagirre, aussi d’Astana, ont été seuls dans un groupe d’environ 50 coureurs en tête, ce qui aurait pu coûter très cher à la formation. « Ils étaient vraiment à risque. Tout compte fait, d’autres équipes ont été piégées et on a réussi à rattraper le groupe de tête. J’ai roulé très fort et je me suis écarté à 5 kilomètres de l’arrivée au pied de la dernière montée. Encore une fois, Fuglsang a été incroyable et a répondu à toutes les attaques », a raconté Houle.

Placés tout juste devant Fuglsang à environ 50 mètres de la ligne d’arrivée, Dylan Teuns (Bahrain-McLaren) et Jack Haig (Mitchelton-Scott) ont manqué un virage et ont chuté, ce qui a permis au membre d’Astana de filer vers la victoire dans une fin de course endiablée. Il a enregistré un chronomètre de 4 h 33 min 25 s et compte maintenant une avance de 14 secondes sur son plus proche poursuivant au classement général provisoire, l’Espagnol Mikel Landa de Bahrain-McLaren.

« On a vraiment été chanceux. C’était une fin de course assez folle et je ne pensais jamais qu’on allait s’en sortir aussi bien. On est resté calme et heureusement, on a réussi à revenir », a confié Houle, qui termine 93e de cette étape de 176,9 km.

Le Tour d’Andalousie reprendra samedi avec une quatrième étape de 125 km entre Villanueva Mesia et Grenade. « On va devoir apprendre de ce qui est arrivé aujourd’hui et mieux gérer le départ parce qu’on s’expose énormément dans cette situation. Les jambes vont parler à la toute fin, mais il ne faut pas jouer avec le feu », a conclu Hugo Houle.

Boivin chute au Tour d’Algarve

De son côté, Guillaume Boivin a pris part à la troisième étape du Tour d’Algarve, au Portugal. Avec environ 20 kilomètres à compléter, le Montréalais a vu quelques cyclistes devant lui tenter une manœuvre pour entrer dans le peloton et chuter en raison de la gravelle présente sur la route. Boivin n’a pas été en mesure de les éviter et est tombé à son tour. « J’ai voulu me relever le plus vite possible pour repartir et finir la course. Je suis un peu éraflé, mais ça aurait pu être pire », a-t-il dit.

Cette séquence a toutefois compliqué la tâche pour toute son équipe d’Israel Start-Up Nation. « Après que je sois tombé, ç’a désorganisé notre plan de match et ça n’a pas super bien été pour nous au final. »

Guillaume Boivin a finalement fini 155e. En terminant 33e, son coéquipier irlandais Dan Martin pointe désormais au 3e rang provisoire du classement général.

L’étape de samedi sera donc cruciale pour la formation qui vise toujours le premier rang. « Ce sera une étape de montagnes très importante pour nous et nous allons tous soutenir Dan Martin jusqu’au pied de la dernière bosse », a mentionné Boivin.