Plongeon – Séries mondiales

Meaghan Benfeito et Caeli McKay remportent l’or

BenfeitoMcKay2020
Photo Roger Lauzon 


Montréal, 28 février 2020 (Sportcom) – Premier arrêt des Séries mondiales de la saison, première épreuve et première médaille d’or ! Profitant de l’absence des Chinoises, Meaghan Benfeito et Caeli McKay sont montées sur la plus haute marche du podium au 10 m synchro, vendredi, à Montréal.

Mais pour obtenir l’or et entendre l’hymne national résonner à la piscine du Parc olympique, il fallait d’abord que les deux plongeuses canadiennes s’exécutent brillamment.


Photo Roger Lauzon

« C’est notre maison, c’est notre piscine. Nous voulions donner le meilleur spectacle que nous pouvions donner et c’est ce que nous avons fait. Nous nous sommes amusées et avons ri tout au long de la compétition. Quand nous nous amusons, nous savons que nous pouvons bien plonger », a mentionné Meaghan Benfeito qui participait à une première compétition internationale depuis les Jeux panaméricains. « Ça faisait du bien de retourner sur la plateforme. »

Deuxièmes après les deux premiers plongeons, Benfeito et McKay ont glissé d’un rang à leur troisième passage au sommet de la tour de 10 mètres. Les plongeuses canadiennes ont ensuite présenté un solide triple saut périlleux et demi arrière groupé avec lequel elles ont pris les devants de la compétition, devançant pour une première fois les Malaisiennes Mun Yee Leong et Pandelela Pamg. Elles ont su conserver leur avance au terme de leur dernier passage sur la plateforme pour obtenir une récolte totale de 313,02 points.

Fidèles à leurs habitudes, Benfeito et McKay n’ont pas regardé le tableau des résultats pendant la compétition. Les spectateurs, généreux dans leurs encouragements, leur ont cependant donné de bons indices. « La foule a crié, alors nous savions où nous nous situions. Nous savions que nous étions capables de remporter l’épreuve en faisant ce que nous avions à faire. »

Les Malaisiennes ont conclu au deuxième échelon avec 297,66 points tandis que ce sont les Russes Ekaterina Beliaeva et Ouliia Timoshinina qui ont terminé troisièmes avec 288,30 points.

« Nous nous battons souvent contre les Malaisiennes alors ça faisait du bien de les dépasser aujourd’hui à la maison. Même si notre troisième plongeon n’était pas extraordinaire, je pense que ça nous a juste motivées pour réussir les deux derniers. »

Aux derniers Championnats du monde de la FINA, disputés à Gwangju, en juillet 2019, Meaghan Benfeito et Caeli McKay avaient raté le podium de peu. Quatrièmes, elles avaient été devancées par 0,81 point par les Américaines, médaillées de bronze. Les trois premiers duos obtenaient une place pour leur pays aux Jeux olympiques de Tokyo.

Plus de six mois plus tard, la déception est encore vive du côté canadien. « C’était un peu difficile de voir les Américaines plonger après nous (NDLR : l’ordre de passage est déterminé selon le rang mondial), mais ça ne veut plus rien dire. Nous sommes en 2020, c’est une autre année, c’est une compétition complètement différente. Nous nous entraînons fort. Oui c’était une erreur en Corée, mais aujourd’hui ça démontre que nous travaillons fort et que nous méritons notre place sur le podium. »

Gagné et Imbeau-Dulac au pied du podium

Du côté masculin, ce sont les plongeurs au 3 m synchro qui ouvraient le bal vendredi après-midi. Représentant le Canada, Philippe Gagné et François Imbeau-Dulac ont pris le quatrième rang.

« Ça ne faisait pas si longtemps que nous avions recommencé à plonger en synchro, mais maintenant nous pouvons voir les détails que nous devons travailler. Notre objectif est de perfectionner nos plongeons puisque nous n’avons pas de gros degrés de difficulté », a mentionné Philippe Gagné.

Les Russes Evgenii Kuznetsov et Nikita Shleikher (421,95 points) ont été couronnés devant les Britanniques Daniel Goodfellow et Jack Laugher (415,74) et les Mexicains Yahel Castillo Huerta et Juan Manuel Celaya Hernadez (407,22 points).

Le retour à la compétition demeure réussi pour les deux Québécois. « La glace est brisée. C’était notre objectif aujourd’hui. Nous sommes de retour en mode compétition », a ajouté François Imbeau-Dulac.

La première étape des Séries mondiales se poursuivra vendredi soir avec l’épreuve masculine de 10 m synchro et la compétition féminine au 3 m synchro.