Plongeon – Séries mondiales

Un premier sacre en Séries mondiales pour Philippe Gagné

Benfeito aussi en or, le duo McKay/Riendeau en bronze

20200229GagnePhilippe1
Photo Roger Lauzon 


Montréal, 29 février 2020 (Sportcom) – Philippe Gagné s’était déjà retrouvé sur le podium en Séries mondiales à quelques épreuves en synchro. Samedi soir, devant plusieurs partisans conquis, le plongeur québécois a profité du fait que le circuit tenait sa première étape de la saison à la piscine du Parc olympique de Montréal pour monter pour la première fois sur la plus haute marche du podium de l’épreuve individuelle masculine au tremplin de 3 mètres.

« C’est vraiment incroyable. De commencer avec l’or, c’est assez bizarre. Je m’attendais peut-être au bronze comme première médaille individuelle », a dit l’athlète de Mont-Royal qui a mené la finale du début à la fin pour donner au Canada une première médaille d’or au 3 mètres masculin en Séries mondiales depuis celle remportée en 2010 par Alexandre Despatie.

En totalisant 471,30 points, il a terminé 40 points devant son plus proche adversaire, le Britannique Jack Laugher (431,05 points). L’Américain Mike Hixon (425,65 points) a complété le podium.


Photo Roger Lauzon

« Ce n’est pas une compétition parfaite, a cependant admis Gagné. Mes troisième et quatrième plongeons ont moins bien été. Il y a quelques petits détails à travailler pour atteindre la perfection. »

L'athlète de 22 ans avait déjà mis la table en demi-finale en terminant en tête de sa vague. Il espérait pouvoir poursuivre cette lancée en finale. « J’avais tellement bien fait en demi-finale, mais j’ai dit à mon entraîneur que je voulais faire mieux en finale. Ça m’a mis un certain poids sur les épaules, mais ça m’a aussi poussé à aller chercher plus haut. »

En cette saison olympique, le Canada n’a toujours pas de place confirmée dans l’épreuve masculine de 3 mètres à Tokyo. Philippe Gagné espère pouvoir aider le pays à en gagner une à la Coupe du monde qui aura lieu en avril prochain.

« La confiance se rebâtie tranquillement pas vite, mais de commencer la saison comme ça, ça s’annonce bien pour la suite ! s’est réjoui le médaillé d'or. Ça démontre que je suis capable de plonger sous pression et c’est quelque chose dont j’aurai besoin à la Coupe du monde. Il y aura beaucoup d’enjeux et je devrai gérer ce stress comme j’ai fait aujourd’hui. »

De l’or doux-amer pour Meaghan Benfeito

Une deuxième médaille d’or en 24 heures à la première étape des Séries mondiales de la saison, c’est chose faite pour Meaghan Benfeito.  Après avoir été la meilleure de sa demi-finale au 10 m individuel samedi matin, la Montréalaise s’est par la suite imposée en finale en fin d’après-midi.

« Oui j’ai gagné la médaille d’or, j’ai fait une bonne performance, mais ce n’était pas la performance que je voulais », a-t-elle indiqué.

Au-delà de la médaille, Meaghan Benfeito espérait aussi atteindre la barre des 375 points, marque qui lui aurait permis de réussir un dernier critère pouvant confirmer sa place au sein de la délégation canadienne à l’épreuve individuelle en vue des Jeux olympiques de Tokyo.


Photo Roger Lauzon

Déjà en tête de classement depuis le troisième plongeon, Benfeito a réussi un double saut périlleux arrière avec une vrille et demie en équilibre à son quatrième passage sur la plateforme pour obtenir 86,40 points.

« C’est mon meilleur plongeon et le plus stable. Je savais que je pouvais le faire comme il faut et de le faire comme ça, à la maison, en compétition, ça fait vraiment du bien », a mentionné la Québécoise.

« Mais 86 points, ça ne change rien quand le dernier plongeon n’est pas bon… » a-t-elle glissé.

À ce moment de la finale, il lui manquait un peu moins de 73 points pour réussir son objectif, ce qui n’était pas impossible à réaliser. La Québécoise a cependant connu des difficultés dans l’exécution de son saut périlleux et demi retourné en position groupée.

« J’avais un super bon départ, mais quand j’ai de l’adrénaline, je tourne beaucoup plus vite et saute plus haut. J’ai complètement rentré la tête et dépassé la verticale », a expliqué l’athlète de 30 ans qui a finalement terminé la compétition avec 355,10 points.  Iuliia Timoshinina (347,40 points) et Pandelela Pamg (337,55 points) ont respectivement fini deuxième et troisième.

« Le dernier plongeon m’a fait très, très mal. Je pense que le stress l’a emporté. Je savais qu’il me fallait quand même un bon dernier plongeon pour atteindre le pointage pour me qualifier pour les Jeux olympiques. Je retourne à l’entraînement et travaillerai sur ce dernier plongeon, a souligné Benfeito.

McKay et Riendeau décorés de bronze en synchro mixte

Le Canada a ajouté une troisième médaille à sa récolte du jour samedi soir, grâce à Caeli McKay et Vincent Riendeau, troisièmes au 10 mètres synchro mixte dans une compétition à quatre duos. Ils ont été devancés par les Russes Ekaterina Beliava et Viktor Minibaev, médaillés d’or, et les Mexicains Maria Jose Sanchez Moreno et Jose Balleza Isaias, décorés d’argent.

Il s’agit d’un deuxième passage sur la troisième marche du podium pour Riendeau qui avait aussi obtenu le bronze aux côtés de Nathan Zsombor-Murray au 10 mètres synchro masculin vendredi soir.

« Il y avait seulement quatre équipes, mais nous étions quatre bonnes équipes et nous sommes très contents du résultat. Nous n’avons pas plongé ensemble autant que nous le voulions avant la compétition alors nous avons eu à nous ajuster. Malgré un moins bon troisième plongeon, nous sommes revenus en force. Cela démontre que nous pouvons rester dans la game et de pousser pour grimper les échelons. »

Éliminée en demi-finale à l’épreuve individuelle, Caeli McKay a mis un baume sur cette contre-performance  grâce à cette médaille de bronze. « C’est une façon très positive de finir la journée. Je voulais avoir du plaisir avec Vincent, revenir en force et montrer ce dont je suis capable », a-t-elle mentionné.

Également en action samedi, le parcours individuel de François Imbeau-Dulac s’est arrêté après avoir terminé sixième de sa demi-finale au 3 mètres. Il sera de retour en action dimanche pour l’épreuve de 3 mètres synchro mixte aux côtés de Jennifer Abel.

À cette dernière journée de compétition, Abel sera également en action à l’épreuve individuelle féminine du 3 mètres, tout comme Pamela Ware. Au 10 mètres masculin, Vincent Riendeau et Nathan Zsombor-Murray seront les représentants canadiens.