Rugby en fauteuil roulant – Tournoi de qualification paralympique

L’équipe canadienne à une victoire des Jeux

patrick-cote-2020-rugby
Photo: Kevin Bogetti Smith 


Montréal, 7 mars 2020 (Sportcom) – Invaincue après six rencontres au tournoi de qualification paralympique, l’équipe canadienne de rugby en fauteuil roulant n’est plus qu’à une victoire des Jeux de Tokyo. Un gain de 50-40 contre la France samedi lui a permis de terminer première de la ronde préliminaire à Richmond, en Colombie-Britannique.

Les Québécois Fabien Lavoie, Anthony Létourneau et Patrice Simard portent les couleurs de l’unifolié pour l’occasion.

Les Canadiens ont connu un départ canon afin de prendre les devants tôt dans la partie. Leurs opposants français ont toutefois réussi à réduire l’écart à 23-21 avant la fin de la première demie. « On est sorti très fort au premier quart et on était dominant. On a eu un petit creux de vague au deuxième quart et la France est revenue, mais on a repris notre momentum en fin de match », a analysé l’entraîneur-chef québécois Patrick Côté.

Au quatrième quart, les joueurs canadiens ont pris le contrôle et ont conclu l’affrontement en pleine confiance. « On savait que c’était dans le sac et on jouait sans craintes », a ajouté Côté.

Son club a commencé le tournoi en force en l’emportant contre la Suisse et la Colombie. Elle a ensuite vaincu le Brésil, la Suède et l’Allemagne avant de se mesurer à la France et afficher une fiche parfaite de six victoires et aucune défaite.

Un parcours que Patrick Côté qualifie sans surprise d’extrêmement satisfaisant. « Ça va plus loin que les six victoires en six matchs. C’est la façon dont on a tout gagné. L’exécution de l’équipe est à un sommet jamais atteint depuis que je suis entraîneur-chef. On voit que les joueurs sont en mission. Il suffit de garder notre concentration pour un match de plus et on va avoir notre billet pour Tokyo », a-t-il déclaré.

Avantagés à domicile

Les jours qui ont précédé le tournoi de qualification paralympique ont été plutôt mouvementés pour les compétiteurs. Tout juste avant leur départ vers le Canada, les autorités locales de la Thaïlande ont forcé les joueurs de ce pays à faire une croix sur leur participation en raison du coronavirus, eux qui devaient faire une escale en Corée du Sud avant de se diriger vers Richmond. Cette nouvelle de dernière minute est également venue changer l’horaire de la compétition.

Rien pour déranger les Canadiens toutefois, qui peuvent profiter de l’avantage du terrain en Colombie-Britannique. « Le fait d’être à la maison a minimisé les distractions. On est souvent ici, on connaît l’hôtel et le personnel, c’est vraiment une deuxième maison! » a dit Patrick Côté.

Lavoie, Létourneau, Simard et leurs coéquipiers reprendront l’action dimanche avec l’objectif de se qualifier pour les Jeux paralympiques de Tokyo. Leurs adversaires restent toutefois à confirmer.

« Il n’y a pas de lendemain et ça aide à regrouper tout le monde. La dynamique est bonne et on a du plaisir. Il faut juste rester concentrés sur notre façon de jouer », a conclu l’entraîneur-chef.