En rafale

12 mars 2020

JulesBurnotte2020_Courtoisie2
Courtoisie 
Jules Burnotte

Biathlon – Coupe du monde

Jules Burnotte a conclu le sprint 10 km de la Coupe du monde de Kontiolahti au 83e rang, jeudi, en Finlande.

« Je n'ai pas assez de jus, je ne suis pas assez rapide pour le calibre ici », a tout simplement admis le Sherbrookois. Ce dernier a conclu 3 minutes 11,3 secondes derrière le grand gagnant, le Norvégien Johannes Thingnes Boe.

Burnotte estime qu’il devra mettre les bouchées doubles s’il veut rivaliser avec les autres compétiteurs la saison prochaine. « J'ai démontré quelques fois que j'étais capable d'avoir la vitesse nécessaire, mais pas de manière constante toute la saison. Je vais devoir avoir un entraînement régulier, plus constant si je veux être de niveau l'année prochaine. »

Comme ce fut le cas pour différents circuits sportifs, le coronavirus est venu modifier le calendrier des biathlètes. Jules Burnotte et ses coéquipiers ne se rendront pas à Oslo la semaine prochaine et le reste de la Coupe du monde en Finlande sera présenté à huis clos. « Les spectateurs sont interdits d'entrée, mais ils trouvent toujours un moyen de se rendre sur le site et de se masser sur la clôture qui offre la meilleure vue sur le parcours », a raconté le Québécois.

« Ça fait une ambiance bien différente! Ça ne change pourtant pas la course en soi puisque la concentration est toujours sur le parcours de toute façon », a ajouté celui qui sera du relais 4×7,5 km dimanche.

____________________________________________

Cyclisme sur route – Paris-Nice (World Tour)

Du côté du Paris-Nice, le cycliste Antoine Duchesne a pris le 38e échelon de la 5e étape disputée entre Gannat et la Côte-Saint-André, jeudi.

L’Italien Niccolo Bonifazio a remporté cette étape de 227 km dans une fin de course chaudement disputée. « C’était une très longue journée à un rythme très élevé et la finale a été super rapide », a dit Duchesne, qui est maintenant 45e au classement général. Ses coéquipiers français Rudy Molard et Thibaut Pinot demeurent en 13e et 14e place.

L’Allemand Maximilian Schachmann de l’équipe Bora – Hansgrohe mène toujours et possède une avance de 58 secondes sur le Danois Soren Kragh Andersen (Sunweb).

Pour sa part, le Canadien Michael Woods a chuté durant la course de jeudi et s’est fracturé un fémur. Rappelons que le Montréalais Guillaume Boivin (Israel Start-Up Nation) s’est quant à lui retiré de la compétition par mesures préventives mercredi.

« Ç’a été une journée un peu moins stressante, mais encore difficile. Les grosses étapes commencent demain, si on peut continuer », a ajouté le cycliste originaire de Saguenay en référence au coronavirus.

Au moment d’écrire ces lignes, les trois dernières étapes du Paris-Nice n’étaient toujours pas annulées. La compétition devrait donc prendre fin dimanche.