Hockey sur glace

Kim St-Pierre obtient sa place parmi les légendes

kim-st-pierre-2002
Crédit: Mike Ridewood/COC 


Montréal, 25 juin 2020 (Sportcom) – Kim St-Pierre deviendra la toute première gardienne de but de l’histoire à être intronisée au Temple de la renommée du hockey.

La Québécoise sera seulement la huitième joueuse à recevoir cet honneur et la deuxième Québécoise après Danielle Goyette, qui figure au Temple de la renommée depuis 2017.

À lire: Cinq moments marquants du hockey féminin au Québec

Originaire de Châteauguay, St-Pierre a connu une carrière flamboyante avec l’équipe nationale féminine. Elle a pris part à trois Jeux olympiques et a décroché l’or à chaque occasion, soit à Salt Lake City en 2002, à Turin en 2006 ainsi qu’à Vancouver, en 2010.

Elle a également porté les couleurs de l’unifolié lors de neuf Championnats du monde de l’IIHF, où elle a récolté cinq médailles d’or et quatre d’argent.

Au cours de sa carrière sur la scène internationale, l’ancienne joueuse des Martlets de l’Université McGill a maintenu une moyenne de but alloué de 1,17 et un pourcentage d’efficacité de .939. Auteure de 64 victoires, dont 29 blanchissages – deux sommets dans l’histoire canadienne – elle est également la Canadienne ayant disputé le plus de parties avec un total de 83.

La cuvée de 2020 compte également le Québécois Kevin Lowe, Jarome Iginla, Marian Hossa et Doug Wilson. Ken Holland sera quant à lui intronisé à titre de bâtisseur.

La cérémonie d’intronisation est prévue le 16 novembre, à Toronto.