Cyclisme sur route

« Ça nous a mis en confiance pour continuer la saison » – Karol-Ann Canuel

CanuelKarolAnn20186
Photo George Deswijzen/Boels-Dolmans 
Karol-Ann Canuel

Montréal, 30 juillet 2020 (Sportcom) – Après avoir participé à une première série de courses depuis des mois, la cycliste Karol-Ann Canuel est maintenant prête à affronter samedi la Strade Bianche, en Italie, la première épreuve post-confinement du World Tour.

L’athlète de l’Outaouais et son équipe Boels – Dolmans ont complété trois courses en Espagne la semaine dernière. « Ça nous a mis en confiance pour continuer la saison », a-t-elle souligné.

L’athlète de 32 ans admet qu’il y avait un peu d’incertitude avant le premier coup de départ alors que le protocole mis en place pour éviter la propagation de la COVID-19 était nouveau pour tout le monde. Au final, l’organisation s’est bien assurée que les tests de toutes les équipes, effectués trois jours plus tôt, étaient négatifs.

« Je ne savais pas à quoi m’attendre, mais j’étais vraiment contente. Mes jambes ont bien répondu, a-t-elle dit. Je manquais un peu de vitesse, mais je pense que ça va m’aider la fin de semaine prochaine. »

D’abord, la Québécoise a terminé au 22e rang de l’Emakumeen Nafarroako Klasikoa jeudi dernier. Le lendemain, elle a conclu la Clasica Femenina Navarra au 28e échelon. Ces deux courses auxquelles elle n’avait jamais participé représentaient un très bon défi. Finalement, dimanche, elle a pris la 61e place du Prix Durango-Durango. Sa coéquipière néerlandaise Anna Van Der Breggen a obtenu deux podiums durant cette série espagnole.

« C’était bien de les faire pour avoir un peu d’expérience avant une grosse course World Tour comme Strade Bianche qui est très difficile et surtout, ce sera très très chaud », a résumé Karol-Ann Canuel. La température pourrait atteindre 38 degrés samedi, selon les prévisions.

L’an dernier, la championne canadienne sur route de 2019 avait pris le 34e rang de la Strade Bianche, qui avait eu lieu en mars. Cette épreuve comprend des volets féminin et masculin.

« C’est sûr que je veux aider mes coéquipières et me rendre le plus loin possible dans la course pour amener notre équipe sur le podium. Je veux avoir un impact », a-t-elle assuré.

Le calendrier 2020 du World Tour féminin reprendra ainsi en Italie samedi et pourrait compter un total de 13 courses. Toutefois, la suite dépendra entièrement des développements liés au coronavirus.

Hugo Houle de retour sur la route

Il y aura également un Québécois au départ de la course des hommes samedi. Hugo Houle (Astana) participera à sa deuxième épreuve du World Tour cette année, lui qui avait pris le départ à la Omloop Het Nieuwsblad, en Belgique, en février.

« La forme est excellente. Je suis très heureux de pouvoir remettre le dossard et de repartir, a-t-il souligné. Évidemment, la situation reste tendue en Europe. Il faut être intelligent et rester vigilent dans nos déplacements. Je suis convaincu qu’on sera capable de vivre avec la présence du virus en se protégeant bien et en suivant les règles établies. »

Choisis pour les JO

Karol-Ann Canuel et Hugo Houle ont été sélectionnés pour représenter leur pays aux Jeux olympiques de Tokyo en 2021. Le Comité olympique canadien et Cyclisme Canada en ont fait l’annonce mercredi. À Rio, en 2016, Canuel avait pris le 13e rang au contre-la-montre et le 25e de la course sur route. Pour sa part, Houle s’était classé 21e au contre-la-montre et n’avait pas complété la course sur route.

« Représenter son pays à ces Jeux, c’est vraiment une fierté. C’est mon objectif, a dit Karol-Ann Canuel. C’est un peu décevant que ça n’arrive pas cette année. J’espère que ce sera vraiment remis à l’année prochaine. C’est quelque chose que je veux vraiment revivre dans ma vie. »