Patinage artistique

Soucisse et Firus prêts pour un nouveau départ

SoucisseFirus_Libre2018-19
Photo Facebook/Patinage Canada 
Carolane Soucisse et Shane Firus

Montréal, 15 août 2020 (Sportcom) – Avant le début d’une saison incertaine de patinage artistique, Carolane Soucisse et Shane Firus n’ont pas tout à fait suivi le rythme d’une préparation normale. Déménager à Toronto le printemps dernier et travailler avec de nouveaux entraîneurs devait leur permettre de s’installer dans un environnement plus intime et de reprendre sur des bases plus solides. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la pandémie donne le temps nécessaire à ces danseurs sur glace.

Alors qu’ils auraient déjà participé à une ou deux compétitions, on les voit plutôt s’exprimer sur la patinoire avec la même musique que l’an dernier, sans échéancier. Le couple mentionne avoir appris à apprécier le temps qu’il a.

« Comme on ne savait pas trop à quoi la saison ressemblerait, on avait déjà décidé de garder nos programmes de l’année dernière, mais de les modifier. La saison est repoussée de plus en plus et on est contents d’avoir fait ce choix », explique Carolane Soucisse.

Son partenaire et elle assurent que leur relation avec leurs nouveaux entraîneurs Carol et Jon Lane, ainsi que Juris Razgulajevs, se déroule très bien. Jusqu’ici, ils ont patiné à différents endroits au fur et à mesure que les arénas ont rouvert leurs portes depuis juin, même s’ils devaient parfois payer le gros prix pour le faire. Ils rejoindront finalement leur site officiel d’entraînement à Scarborough en septembre.

« La chimie est bonne avec les autres patineurs aussi. On s’entend bien avec tout le monde. C’est vraiment une équipe qui est beaucoup plus petite que ce à quoi on était habitués à Montréal, mais on aime ça avoir quelque chose de plus intime », dit-elle, rappelant du même coup l’une des raisons qui les ont motivés à faire ce changement.

Réaliser leur potentiel

À Montréal, ils étaient sous l’aile de Marie-France Dubreuil et de Patrice Lauzon, deux fois vice-champions du monde, et qui dirigent maintenant plusieurs autres duos de danse sur glace.

« Parfois, avoir beaucoup de compétition autour de soi, ça t’aide à te propulser. Ça nous a beaucoup aidés dans les premières années de notre partenariat, mais depuis les deux dernières années, ça commençait à nous mettre plus de pression qu’autre chose. Avec le nombre de couples qu’il y a à Montréal, on sentait qu’on n’avait juste pas autant d’attention qu’on le désirait. On avait besoin un peu plus de se concentrer sur nous. Ce n’est pas qu’ils ne voulaient pas qu’on réussisse, mais il y a tellement de couples qu’ils ne peuvent pas se séparer en 80 », indique Carolane Soucisse, avec compréhension.

Shane Firus et elle attendent de lancer leur cinquième saison ensemble. Aux Championnats des Quatre continents en 2018, ils avaient mérité une médaille d’argent. Ils n’ont pas atteint ce sommet à nouveau lors des deux dernières saisons.

« La première année, je crois que nous avons bâti de solides fondations et nous avons eu beaucoup de succès l’année suivante. Je crois que nous avons continué à nous améliorer chaque année, mais il y a eu plus de hauts et de bas lors des deux dernières », indique le patineur originaire de North Vancouver.

Ils souhaitent désormais avoir la possibilité de montrer toute l’étendue de leurs habiletés en compétition, sans savoir à quel moment ils auront la chance de patiner devant des juges et possiblement un public. Les mesures pour assurer la sécurité de tous sont toujours à déterminer.

« On a fait un bon travail pour nous améliorer personnellement, mais c’est surtout en tant qu’équipe que nous sommes meilleurs. Depuis que nous avons changé d’entraîneurs, nous voyons l’évolution à tous les jours et c’est super motivant pour nous de savoir que nous avons beaucoup de place pour nous améliorer. Nous avons le potentiel pour y arriver », assure Carolane Soucisse.

Le duo canadien continuera de profiter de la pause du cycle effréné entraînement-compétition et fonde beaucoup d’espoir pour la suite.