Cyclisme sur route – Tour de France

Test en montagne réussi pour l’équipe Astana

Etape 13
 


Montréal, 11 septembre 2020 (Sportcom) – Hugo Houle (Astana) s’attendait à une épuisante journée où les écarts seraient grands au terme des 4400 mètres de dénivelé positif de la 13e étape du Tour de France. Et c’est ce qui s’est produit vendredi, après 191 kilomètres de course, où le champion en titre Egan Bernal (INEOS-Grenadier) a perdu 38 secondes aux mains du maillot jaune Primoz Roglic (Jumbo-Visma).

Cliquez ici pour consulter les résumés des étapes précédentes

Le meneur de la formation du Québécois, le Colombien Miguel Angel Lopez, est tout de même demeuré dans le coup en terminant au 16e rang, à 16 secondes de Roglic.

Le compatriote de Lopez, Daniel Martinez (Education First) a brillamment su contenir les Allemands Lennard Kämna et Maximilian Schachmann de la BORA-hansgrohe pour remporter l’étape qui s’est terminée au sommet de la difficile ascension du col de Puy Mary.

« Pratiquement toute l’équipe était là jusqu’au pied de la dernière montée. Ensuite, mon coéquipier Lutsenko et moi nous nous sommes écartés pour monter tranquillement. C’était une journée difficile, ç’a roulé et il faisait chaud. Je suis satisfait et les jambes répondaient bien », a analysé Hugo Houle, 67e du jour et qui a terminé dans un groupe d’une quinzaine de coureurs à plus de 23 minutes de la tête.

« Miguel était devant et il a fait une belle étape, même s’il a perdu un peu de temps sur Roglic et compagnie. Par contre, il grimpe au classement général », a-t-il ajouté à propos de Lopez (+1 minute 31 secondes), qui passe de la neuvième à la sixième place au classement provisoire.

Quant au Québécois, il est 58e à un peu plus d’une heure et demie de Roglic, qui a porté un sérieux coup sur Bernal. Houle croit toutefois qu’il ne faut pas encore écarter ce dernier.

« Ce n’est pas arrivé souvent qu’il prenne du retard au classement et ça va être intéressant. Il semble moins dominant que l’année passée, mais il faut s’en méfier. Une journée, il perd 40 secondes, mais dans deux jours, il va être en avant et attaquer. »

Houle a qualifié le début de course de « musclé ».

« Jumbo-Visma n’a laissé partir personne qui était dans le Top-20 au classement général, ce qui a fait en sorte que ce fut une grosse bataille au départ. »

Le cycliste de Sainte-Perpétue voit en Roglic et Tadej Pogacar (UAE-Team Emirates), deuxième à 44 secondes, de sérieux prétendants pour arriver en jaune à Paris.

« À moins d’une défaillance dans la troisième semaine, ils sont bien placés pour jouer la victoire. Mais bon, on n’est jamais à l’abri de ça et la troisième sera extrêmement difficile. (De notre côté), ça va bien, on progresse et on est certainement dans le coup. »

La 14e étape aura lieu samedi entre Clermont-Ferrand et Lyon sur une distance de 194 kilomètres.