Cyclisme sur route – Tour d’Espagne

Israel Start-Up Nation conserve son énergie

20201030 Vuelta-10
 


Montréal, 30 octobre 2020 (Sportcom) – Une troisième victoire d’étape à ce Tour d’Espagne a permis à Primoz Roglic (Jumbo-Visma) de reprendre le maillot rouge vendredi. Le coéquipier de James Piccoli chez Israel Start-Up Nation, Dan Martin, a quant à lui réussi à protéger sa place au classement général.

Cliquez ici pour consulter les résumés des étapes précédentes du Tour d’Espagne

La dixième étape de la Vuelta a été présentée sur une distance de 185 kilomètres entre Castro Urdiales et Suances. Un groupe de quatre coureurs, soit Brent Van Moer (Lotto Soudal), Pim Ligthart (Total Direct Energie), Alexander Molenaar (Burgos-BH) et Jonathan Lastra (Caja Rural-Seguros RGA) s’est rapidement détaché du peloton pour se forger une avance allant jusqu’à 12 minutes à un certain moment de la course, une première depuis le début de ce grand tour. Aucun d’entre eux ne pouvait cependant influencer le classement général.

Dans une pareille situation, James Piccoli et ses coéquipiers n’ont pas tenu à pousser la machine, préférant garder leurs forces pour la rude fin de semaine qui les attend. « Pour nous, il n’y avait aucun intérêt à chasser l’échappée puisqu’on vise le classement général. Peu importe ce qui arrivait, on savait qu’il n’y avait pas de danger ou de possibles impacts pour nous », a analysé le Montréalais, 115e de la journée (+3 minutes 16 secondes).

La tâche de mener la charge pour rattraper l’échappée est revenue aux membres de la formation Mitchelton-Scott, aux côtés de ceux d’Astana et de Deceuninck-Quick Step. Elle a été rejointe par le peloton à 16,5 km de l’arrivée.

Le Français Guillaume Martin (Cofidis, Solutions Crédits) a tenté sa chance dans le dernier kilomètre, mais Primoz Roglic a explosé à la toute fin pour devancer ses opposants et mettre la main sur la victoire. L’Autrichien Felix Grossschartner (Bora-Hansgrohe) et l’Italien Andrea Bagioli (Deceuninck-Quick Step) ont suivi. Dan Martin a pour sa part terminé 7e avec le même chronomètre.

Détenteur du maillot rouge au début de la journée, l’Équatorien Richard Carapaz (Ineos-Grenadiers) a fini 14e (+3 secondes). Lui et Roglic présentent un cumulatif identique au général, mais la victoire du champion en titre vendredi ainsi que ses derniers résultats supérieurs à ceux de Carapaz lui ont permis de prendre la tête.

Dan Martin accuse un retard de 25 secondes sur les deux coureurs, en troisième place. « On a réussi à l’appuyer et il termine encore avec un bon résultat, en plus de gagner quelques secondes sur ses rivaux. On est super contents de notre journée », a déclaré Piccoli, toujours au 121e échelon du classement général.

Ce dernier a ressenti quelques douleurs sur son vélo en raison de chutes subies au cours des deux dernières journées, sans grave conséquence. « Je ne me sens pas trop mal, j’ai surtout quelques égratignures et je ne suis juste pas à 100%. On va voir comment les jambes vont réagir samedi », a-t-il spécifié.

Les deux prochaines étapes risquent de représenter « un beau défi physique et mental » pour les compétiteurs, aux dires de James Piccoli. « Je pense qu’il y a beaucoup de gars ici qui commencent à être fatigués. C’est une Vuelta très usante avec beaucoup d’étapes difficiles. On espère maintenant que tout va bien aller demain. »

La 11e étape du Tour d’Espagne qui aura lieu samedi comporte cinq ascensions catégorisées, dont quatre de catégorie 1. Elle sera disputée sur 170 kilomètres entre Villaviciosa et Alto de la Farrapona.