Ski acrobatique (slopestyle) – Coupe du monde

Philippe Langevin heureux de renouer avec la compétition

LangevinPhilippe1
Facebook 
Philippe Langevin

Montréal, 19 novembre 2020 (Sportcom) – Le skieur acrobatique Philippe Langevin n’a pas connu le résultat espéré à la Coupe du monde de slopestyle de Stubai, jeudi, en Autriche, mais au moins il était là. Une petite victoire pour celui qui avait vu sa carrière être mise sur pause un an plus tôt, au même endroit, en raison d’une blessure à un talon.

Jeudi, l’athlète de Mont-Tremblant a pris le 26e rang (35,00 points) de son groupe de qualification où la meilleure des deux descentes était retenue. L’Albertain Mark Hendrickson a terminé au sommet de l’autre groupe avec une récolte de 85,33 points. Les huit premiers des deux groupes obtenaient leur laissez-passer pour la finale qui sera disputée samedi.

« Ça ne s’est pas passé comme je l’espérais, mais je suis content d’être revenu à la compétition », a reconnu celui qui a perdu un ski au deuxième saut de sa première descente. « C’était assez épeurant dans les airs et j’ai atterri de reculons à un ski, mais au moins, je suis correct. J’avais atterri loin au premier saut et à cause de l’impact, ma botte était un peu sortie de ma fixation. »

Le skieur a cru en ses chances de se racheter à sa deuxième descente, mais une erreur en fin de parcours a coulé ses espoirs.

« Ma run était parfaite. J’avais atterri tous mes sauts et c’est au dernier module où je suis trop allé vers la droite du rail. J’ai débarqué un peu trop tôt, ce qui ne m’a pas donné un bon score. Mais bon, c’est ça la compétition. Il faut que ce soit parfait. C’est dommage, mais au moins je suis content d’être de retour et mon corps est à 100 %. »

Une année remplie d’obstacles

La dernière année a été plutôt rocambolesque pour Philippe Langevin qui ressentait des douleurs au talon droit.

« J’ai pris une pause de quelques semaines afin d’être prêt pour les X-Games. Et une semaine avant à mon retour en ski, j’avais encore mal, alors je suis allé passer des scans et on a découvert que j’avais des kystes osseux dans mon talon. Ma saison était donc terminée. »

En pause sportive, il a ensuite dû faire face à un autre obstacle : la pandémie de la COVID-19.

« Je devais me faire opérer et quand on a trouvé le médecin, la pandémie est arrivée et l’opération a été reportée. Finalement, un autre médecin m’a dit que si mon talon ne me faisait plus mal, on n’avait plus à m’opérer. J’ai donc recommencé à aller au gym et mon talon était correct. Une fois revenu sur les skis, c’est comme si rien n’était arrivé. Une chance que je ne me suis pas fait opérer ! » explique-t-il, soulagé.

Philippe Langevin sera de retour au pays au début décembre. Des séances d’entraînement musculaire seront au programme pendant sa période obligatoire de quarantaine. Il sera ensuite de retour sur la neige pour retourner en Autriche afin de prendre part à la Coupe du monde de Big Air de Kreischberg (Autriche), en début janvier.