Biathlon – Coupe du monde

Dur début de saison de Jules Burnotte en Coupe du monde

Montréal, 29 novembre 2020 (Sportcom) – Jules Burnotte voudra vite oublier sa première Coupe du monde de biathlon de la saison qui a eu lieu dimanche, à Kontiolahti, en Finlande. Après avoir été parfait au tir couché, le Sherbrookois n’a atteint qu’une cible sur cinq à son deuxième passage au champ de tir de ce 10 kilomètres sprint. À cela, s’ajoute un manque de vitesse en ski, ce qui l’a relégué au 92e rang.

« C'est ma pire course depuis vraiment longtemps », a déclaré sans détour Burnotte en début d’entrevue. « Je n’ai jamais aussi mal skié l'an passé. Il doit y avoir un truc d'adaptation, mais sincèrement, je ne comprends pas. Je n'avais pas le snap que j'ai d'habitude, mais je me sentais bien. Mon tir couché a bien été, mais celui debout, c'était terrible ! Manquer quatre cibles en un tir, je ne fais jamais ça, surtout pas ces temps-ci, alors que mon tir va super bien à l'entraînement. Ce n’est vraiment pas ce à quoi je m'attendais. »

Le Norvégien et triple médaillé aux Jeux de Pyeongchang Johannes Thingnes Boe a été le plus rapide sur le parcours en devançant facilement ses plus proches rivaux, les Suédois Sebastian Samuelsson (+44,1s) et Martin Ponsiluoma (+47,9s) qui, contrairement à lui, n’ont pas été parfaits au tir et ont raté une cible.

L’Albertain Adam Runnalls (+2min 36,1s, aucune cible ratée) a été le meilleur des quatre Canadiens en action dimanche en se classant 46e.

L’équipe canadienne masculine de biathlon a délégué cinq athlètes en Coupe du monde et seulement quatre peuvent être inscrits aux épreuves. Burnotte, âgé de 23 ans, n’avait pas participé au 20 kilomètres de samedi. Il sait qu’il devra se ressaisir s’il veut encore avoir la chance d’enfiler un dossard.

« J'étais content d'avoir une chance de courir aujourd'hui (dimanche) pour montrer ce que je sais faire, mais bien évidemment, j'ai manqué mon coup et d'aplomb. Il faudra que je montre une grande qualité en ski cette semaine pour avoir la chance de rester dans le circuit, car c'est un très mauvais début (de saison) […] Une course ce n'est pas assez pour tirer des conclusions de mon été d’entraînement par contre. Il faut que je me prépare pour les prochaines. »

Les athlètes demeureront à Kontiolahti afin de prendre part aux trois prochaines étapes du circuit de la Coupe du monde.