La constance rapporte à Lewis Irving

Montréal, 30 janvier 2021 (Sportcom) – Constant tout au long de la journée de samedi, Lewis Irving avait gardé le meilleur pour la fin à la Coupe du monde de sauts présentée à Raubichi, au Bélarus. Son meilleur pointage du jour (118,14 points), récolté lors de la super finale, lui a permis de mettre la main sur sa deuxième médaille de bronze de la saison.

Joint par Sportcom quelques minutes après sa performance, le Québécois a avoué que ce deuxième podium revêtait un cachet bien spécial.

« Aujourd’hui, c’est ma constance qui a fait la différence et je suis vraiment content du résultat. J’ai suivi le plan de match tout au long de la journée comme je le fais à l’entraînement et c’est vraiment satisfaisant de réussir à le répéter en compétition ! C’est vraiment ce qui m’a permis de gagner ma deuxième médaille. »

Seuls les Russes Maxim Burov (126,24 points) et Stanislav Nikitin (124,43 points) sont parvenus à devancer Lewis Irving en super finale. Il s’agissait d’ailleurs d’une quatrième victoire en autant de sorties cette saison pour Burov, qui semble dans une classe à part présentement.

Même si Burov demeure invaincu, Irving ne ralenti pas le rythme à l’entraînement dans le but de monter lui aussi un jour sur la plus haute marche du podium.

« Il (Burov) est loin d’être intouchable ! Il va chercher beaucoup de vitesse dès le départ et c’est ce que nous avons travaillé lors des derniers entraînements avec Jeff (Bean). Je dois être plus agressif pour aller chercher de la vitesse et de l’amplitude. Je sais que je peux le battre et on va continuer avec le même plan de match. »

Également de l’épreuve masculine, Miha Fontaine et Émile Nadeau ont tous deux atteint la finale, obtenant au passage le meilleur résultat de leur jeune carrière en Coupe du monde, se classant respectivement huitième et neuvième. De quoi impressionner Irving qui n’avait que de bons mots pour ses coéquipiers à l’issue du concours.

« C’était vraiment le fun de sauter avec les deux petits boys en finale. Ils sont vraiment bons et leur performance d’aujourd’hui (samedi) prouve que l’avenir s’annonce prometteur pour eux. Ils seront certainement à surveiller dans les prochaines compétitions et pour les prochaines années », a indiqué le vétéran de la formation canadienne.

Thénault arrive tout juste à court

Du côté féminin, aucune des trois Québécoises en action n’a pu accéder à la super finale. La Sherbrookoise Marion Thénault est passée bien près, mais a raté sa qualification pour la phase ultime par 1,89 point. Elle a terminé huitième.

Plus tôt dans la journée, Thénault avait dominé la séance de qualification, concluant au premier rang, à égalité avec l’Américaine Winter Vinecki. Pour leur part, Flavie Aumond (Lac-Beauport) et Justine Ally (Lac-Supérieur) ont respectivement pris les 16e et 27e rangs lors de ces mêmes qualifications.

C’est finalement l’Américaine Megan Nick (89,88 points) qui a remporté la compétition grâce à ses 89,88 points. Cette note lui a tout juste permis de devancer l’Australienne Laura Peel (89,04 points), de même que Vinecki (88,12 points).

Les membres de l’équipe canadienne prendront un vol en direction des États-Unis au cours des prochains jours et seront de retour à l’action le week-end prochain, dans le cadre de la Coupe du monde de Deer Valley.