Christa Deguchi s’impose dans une finale toute canadienne

Jessica Klimkait (à gauche) et Christa Deguchi (deuxième à partir de la gauche).IJF, Gabriela Sabau

Jessica Klimkait (à gauche) et Christa Deguchi (deuxième à partir de la gauche).

Montréal, 1er avril 2021 – Après plus de quatre minutes de prolongation, c’est Christa Deguchi qui est sortie gagnante d’une finale toute canadienne des moins de 57 kg qui l’opposait à Jessica Klimkait, jeudi, au Grand Chelem d’Antalya (Turquie). Deguchi termine ainsi sa journée avec la médaille d’or et Klimkait avec celle d’argent.

Klimkait et Deguchi étant respectivement première et troisième au classement mondial de la catégorie, on s’attendait à un duel serré et c’est ce qui est arrivé. Après les quatre minutes réglementaires, les deux athlètes avaient chacune deux fautes à leur fiche et c’est finalement une pénalité décernée à Klimkait, après 4 minutes 18 secondes de prolongation, qui aura tranché le débat.

« C’était une dure bataille pour toutes les deux, a convenu la gagnante. L’arbitre a donné la pénalité à Jessica, mais ç’aurait pu être à moi, alors j’ai été chanceuse. J’ai appris de mes erreurs de la semaine dernière. »

Klimkait a eu de la difficulté à avoir une bonne prise sur son adversaire en première moitié de combat, mais elle est demeurée très offensive. L’Ontarienne n’a toutefois pu percer la défense de Deguchi qui se protégeait très bien.

« Je pense que j’étais prête et en forme pour ce combat, mais ça s’est résumé à une fausse attaque qui a mené à ma dernière pénalité, a analysé Klimkait. Mon intention était de faire bouger la situation et que ça tourne en ma faveur. Je crois que c’est ce que Christa a pensé et elle a pu bien se défendre, ce qui a mené à la pénalité. »

Dans les rondes précédentes, Deguchi avait remporté deux de ses trois victoires par ippon, dont celle en demi-finale contre la Polonaise Julia Kowalczyk, médaillée de bronze aux mondiaux de 2019, une compétition où elle avait été sacrée championne du monde. Rappelons qu’une semaine plus tôt au Grand Chelem de Tbilissi (Géorgie), Deguchi avait pris le troisième rang.

« La semaine dernière, j’en avais fait trop et je me suis fatiguée et commis une grosse erreur en demi-finale. Cette fois-ci, j’étais plus concentrée et plus prudente », a précisé l’athlète de 25 ans.

Klimkait, de Whitby (Ontario), avait quant à elle signé trois victoires par ippon, dont la dernière contre la Chinoise Lu Tongjuan, en demi-finale.

« Je suis satisfaite de certaines choses que j’ai pu accomplir à chaque combat. J’ai des trucs à travailler à la maison et bien entendu, j’aurais voulu que le résultat soit différent », a-t-elle conclu.

Seul athlète canadien dans les tableaux masculins, le Québécois Julien Frascadore a conclu sa journée avec une fiche de 1-1. Après s’être défait du Cubain Orlando Polanco par ippon, il a été éliminé par la même technique au tour suivant par le Britannique Gregg Varey.

Vendredi, Catherine Beauchemin-Pinard (-63 kg), Isabelle Harris (-63 kg), Arthur Margelidon (-73 kg), Antoine Bouchard (-73 kg) et Étienne Briand (-81 kg) seront en action sur les tatamis.

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada