Hugo Houle puise dans ses réserves et participe à l’échappée

2021-tour-des-flandres-hugo-houlePhoto: Twitter/Astana-Premier Tech

Montréal, 4 avril 2021 (Sportcom) – Hugo Houle souhaitait compléter en beauté sa série de courses en Belgique et c’est ce qu’il a fait en prenant part à l’échappée du jour du Tour des Flandres, dimanche. Le cycliste de la formation Astana-Premier Tech a « vraiment tout donné » pour finalement conclure au 79e rang de ce monument remporté par le Danois Kasper Asgreen (Deceuninck-Quick Step).

Un groupe de cinq coureurs s’est échappé tôt dans la journée et aucun coureur de la formation de Houle n’en faisait partie. Le Québécois a donc décidé de prendre les choses en main.

« On avait comme objectif numéro un en tant qu’équipe de mettre quelqu’un dans l’échappée, mais on n’avait personne. Il y avait une section du parcours que je connaissais où la route était plus étroite. J’ai saisi l’opportunité de sortir pour essayer de rattraper les cinq gars devant et j’ai réussi à revenir avec Nico Denz (DSM) », a-t-il raconté, complètement épuisé de sa performance.

Derrière, son coéquipier Yevgeniy Fedorov a été disqualifié à la suite d’une altercation avec Otto Vergaerde (Alpecin Fenix), qui a lui aussi été forcé de quitter la course. « J’étais déjà devant, mais on m’a dit que le coureur d’Alpecin Fenix ne semblait pas content de voir que nos coureurs continuent d’attaquer une fois que l’échappée était partie », a commenté Houle.

L’échappée de sept a roulé devant durant plus de 150 kilomètres, se créant une avance de plus de 11 minutes sur le peloton à un certain moment. Elle a été rattrapée avec 45 kilomètres à parcourir, à la montée de Koppenberg.

En fin de course, le Danois Kasper Asgreen s’est frotté à l’un des favoris pour l’emporter, le champion en titre Mathieu Van Der Poel (Alpecin-Fenix). Ils étaient seuls devant et se sont affrontés au sprint. C’est Asgreen qui s’est imposé en 6 h 2 min 12 s.

Hugo Houle a franchi la ligne d’arrivée neuf minutes plus tard aux côtés d’une trentaine de coureurs.

« J’étais complètement vidé à l’arrivée. J’ai vraiment puisé dans mes réserves aujourd’hui et je suis très heureux de la façon dont j’ai terminé la course », a souligné celui qui participait à la 200e course de sa carrière au sein de l’équipe kazakh.


Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Hugo Houle (@hugohoule)


Ayant connu des ennuis au cours des derniers jours en raison d’une grippe, l’athlète de Sainte-Perpétue affirme qu’il était toujours incommodé par une légère toux dimanche. Il se sentait mieux, sans être au sommet de sa forme pour autant.

« Les jambes étaient bonnes, mais je n’étais pas à 100% de mon énergie. Après six heures de course, c’est tellement exigeant, il arrive un moment où tu atteins tes limites. La forme est bonne, mais je suis habitué d’avoir de meilleures sensations. J’ai fait du mieux que j’ai pu avec les capacités que j’avais et je peux rentrer à la maison satisfait. »

Également en action à ce 105e Tour des Flandres, le Montréalais Guillaume Boivin (Israel Start-Up Nation) s’est classé 98e (+13 minutes). Pour sa part, Antoine Duchesne (Groupama-FDJ) n’a pas été en mesure de compléter la course, lui qui a été malade tout au long de la semaine. « Je n’étais pas du tout dans le coup aujourd’hui. Ce n’est pas vraiment le genre de course que tu peux aborder sans être à 100%, déjà que j’y étais en tant que remplaçant », a-t-il fait savoir à Sportcom. Il sera de retour mercredi pour le Grand Prix de l’Escaut.

La Roue Tourangelle

En France, Pier-André Côté (Rally) a conclu au 11e rang de la Roue Tourangelle, course d’une journée disputée sur une distance de 204 kilomètres entre Sainte-Maure-de-Touraine et la ville de Tours.

Il a fait partie du sprint final et a affiché un chrono de 4 h 52 min 59 s, identique à celui du vainqueur, le Français Arnaud Démare (Groupama-FDJ).

Aussi de l’équipe Rally, Nickolas Zukowsky pointe au 67e échelon (+1 minute 59 secondes).

Tout comme Duchesne, les deux Québécois seront du départ du Grand Prix de l’Escaut, mercredi, en Belgique.